Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Carte scolaire : Granges, la Bresse et Darney rayés Le département des Vosges a pris les devants et continuera en 2017

image_pdfimage_print

conf1 conf3 conf4conf2

Le couperet est tombé. Les collèges de Granges-sur-Vologne, La Bresse et Darney disparaitront du paysage éducatif en 2017. D’autres établissements vont suivre en 2018.

La carte scolaire du département vient de rendre son verdict ! François Vannson martèle d’emblée que  »c’est un sujet sensible qui n’est pas à prendre à la légère ». Il était urgent d’agir et d’être dans une démarche d’anticipation pour que les élus prennent la meilleure décision.

Le collège du futur est donc une priorité. « Nous ne sommes pas sur une position défensive mais il est nécessaire de donner des perspectives d’avenir intéressantes aux collégiens. Il est question de proposer un cursus scolaire dans les meilleures conditions avec des moyens numériques et il est important de tenir compte des problématiques du territoire dans le cadre d’une réflexion de la carte scolaire.

C’est dans ce sens que le département est amené à prendre de telles décisions.’‘En 30 ans, nous avons perdu 1/3 des effectifs en passant de plus de 22000 à 15000 collégiens autrefois avec les mêmes surfaces de bâtiments ».

Une réflexion sur l’état des bâtiments, sur le secteur géographique et sur la ruralité, a été opérée. A l’unanimité, la proposition sera faite le 14 juin au préfet des Vosges de fermer les collèges de Granges, de la Bresse et de Darney.

En 2017, cette décision sera actée. On veut aller plus loin dans la démarche » avance François Vannson. Ainsi, des réflexions seront menées sur la couronne spinalienne et déodatienne en tenant compte de la mixité.

Les collèges des secteurs géographiques limitrophes sont dans le viseur. En clair, Lamarche près de la haute-Marne, le Val-d’Ajol, Bains-les-Bains, Plombières près de la haute-Saône sont dans le collimateur. Même chose du côté de la plaine avec Neufchâteau ou Contrexeville.

Il faut réfléchir sur le collège du futur. « La pédagogie évolue et la rénovation de ces pôles sont indispensables et onéreux. Ils sont évalués à plus de 10 000 000 d’euros » explique Nathalie Babouhot, vice-présidente du conseil général.

L’avenir en question ! Les grands axes du collège de demain concerne la rénovation énergétique des bâtiments, le numérique avec les établissements connectés (concrètement les bornes Wi-fi, tablettes, smartphones et maintenance ad-hoc).

Aussi, l’ouverture sur le monde est un second axe de travail puisqu’il constitue un enjeu important de l’avenir. La mixité sociale inclue donc les projets culturels et sportifs entre autres. le département est un relais et souhaite impulser un nouveau souffle à l’éducation nationale. Le Conseil Départemental des Vosges se veut un acteur majeur dans les projets de l’éducation nationale.

Tout un programme…

 

 

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *