Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Santé : le département lance une étude

image_pdfimage_print

santéLe Conseil Départemental a acté, lors de la commission permanente du vendredi 22 avril, le principe de l’élaboration d’un schéma départemental d’offre de santé dans les Vosges. L’objectif est d’établir une cartographie globale de l’offre de soins et de santé sur le territoire via une étude réalisée par un cabinet indépendant.

La collectivité, au travers de son plan Vosges Ambitions 2021, souhaite préserver un aménagement équilibré du territoire et ne pas opposer urbanité et ruralité. Cette volonté s’exprime également dans le cadre du Schéma Départemental d’Accessibilité des Services Publics initié par l’Etat.

Pour répondre à cet enjeu majeur, notamment en matière social, l’une de ses principales compétences, le Département des Vosges, a souhaité privilégier le maintien à domicile des personnes dépendantes grâce à un maillage territorial des services du Conseil Départemental tout en s’appuyant sur les partenaires existants : médecins, infirmières, structures hospitalière de jour…
Cependant, face à une désertification médicale, l’ensemble de la présence hospitalière est remise en cause avec notamment la menace qui pèse sur la maternité de Remiremont et à terme sur l’existence des centres hospitaliers de proximité.

De plus, les études commandées par l’Etat et l’ARS apparaissent trop segmentées. Or, le Département doit pouvoir bénéficier d’une vision d’ensemble pour élaborer son schéma départemental d’offre de soins et de santé. Aussi, souhaite-t-il établir une véritable cartographie de l’offre de soins et de santé dans les Vosges afin d’organiser une stratégie globale dans une logique prospective et de prise en compte de l’intérêt de l’ensemble du territoire.

Dans cette attente, les élus ont adopté, à l’unanimité, une motion présentée par Valérie Jankowski demandant le maintien de la maternité de Remiremont et d’Epinal comme l’ont déjà fait 50 communes et communautés de communes de la Montagne vosgienne et de la Haute-Saône. Cette mobilisation d’une réelle envergure traduit l’émoi que suscite un tel projet inapproprié et inopportun.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *