Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Saint-Dié-des-Vosges – Destruction de l’immeuble « Bourgogne »

image_pdfimage_print

Démolition_Bâtiment_Bourgogne_07

C’est une page de l’histoire du quartier Kellermann qui s’est tournée en ce mardi 12 avril 2016.

Ce matin à 11 heures, le coup d’envoi a été donné pour la démolition du bâtiment « Bourgogne », dernier des grands ensembles emblématiques des années 60 encore debout à Kellermann. Mais surtout, la disparition du « Bourgogne » est synonyme de la fin du programme de rénovation urbaine entrepris dans ce quartier déodatien en 2005. D’un coût total de 53 millions d’euros, ce programme engagé grâce à la loi Borloo de 2003 fut largement financé par des aides de l’Etat ainsi que par le bailleur social Vosgelis, à hauteur de 27,3 millions d’euros pour ce dernier.

« Cette destruction est le symbole de la renaissance du quartier Kellermann. C’est la fin d’une étape, car aujourd’hui marque le véritable début de la suite pour ce quartier, qui est d’ailleurs l’un des plus sûrs de la ville » a estimé le maire de Saint-Dié-des-Vosges David Valence quelques instants avant le lancement de la démolition de cet imposant bâtiment de 48 logements. A ses côtés se trouvaient notamment l’adjointe Françoise Legrand, le conseiller municipal François Fichter ainsi que Vincent Henneron, directeur général de Vosgelis, pour qui « le « Bourgogne » a participé à l’image du quartier pendant 50 ans ».

Car c’est en effet en 1966, il y a maintenant un demi-siècle, que le « Bourgogne » fut établi. D’ici la fin de semaine, sa destruction par grignotage sera achevée. Mais il faudra attendre la mi-juin pour que l’ensemble des travaux intrinsèques à cette démolition soient terminés. Sur son emprise, rachetée par la Ville à Vosgelis pour un euro symbolique, un aménagement paysager sera réalisé, « pour donner une respiration ludique au quartier », comme l’a précisé le premier magistrat. Propriétaire de plus de 2000 logements à Saint-Dié-des-Vosges, Vosgelis va réinjecter 30 millions d’euros dans les quartiers déodatiens identifiés comme Politique de la Ville dans les 10 prochaines années. Un nouveau programme d’investissement qui concernera également les quartiers de Saint-Roch et de l’Orme.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *