Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

L’association des communes forestières se bat pour préserver la forêt vosgienne

image_pdfimage_print

forêtL’association des communes forestières vosgiennes a pour but de défendre les intérêts des forêts pour une meilleure utilisation commerciale ou industrielle du bois. Elle permet aussi d’aider les maires des communes forestières à gérer et défendre plus facilement leur patrimoine forestier. L’association tiendra sa prochaine assemblée générale le samedi 16 avril au centre des congrès d’Epinal. 

P1110416

Le président, René Maillard

La forêt vosgienne est constituée de 55% de feuillus et de 45% de résineux. Aujourd’hui, les problématiques qui touchent la forêt vosgienne sont diverses. Il y a le hêtre durement touché par les changements climatiques, il risque aujourd’hui de disparaître. « On a déjà vécu la disparition de l’orme il y a une vingtaine d’années, aujourd’hui c’est le hêtre qui est menacé » explique le président de l’association et maire de Landaville, René Maillard. Le frêne est quant à lui victime d’un champignon en ce moment et pourrait disparaître très vite dans le quart Nord-Est de la France.

Les chenilles processionnaires inquiètent

Les attaques des chenilles processionnaires sont aussi inquiétantes. Les larves se nourrissent des aiguilles de diverses espèces de pins et provoquent un affaiblissement des arbres et même des allergies chez certaines personnes. « Ce sont des équilibres à trouver. Ce n’est pas simple » commente René Maillard.

Le premier objectif de l’association c’est la régénération de la forêt. Elle prend aussi part au débat sur l’attribution des plans de chasse. « Il faut que la pression du gibier qui piétine les parcelles ne devienne pas un obstacle à cette régénération naturelle. La forêt se régénère ainsi naturellement sans que l’on ait besoin de replanter des arbres. » poursuit René Maillard.

Le contrat d’objectifs et de performance 2016-2020 entre l’État, l’Office national des forêts (ONF) et la Fédération nationale des communes forestières (Fncofor) a été signé le 7 mars. Le but c’est d’avoir une feuille de route concrète pour les prochaines années. Le contrat fixe les enjeux stratégique pour les forêts domaniales et des collectivités, tant en matière d’approvisionnement qu’au niveau de la préservation de la biodiversité suite aux changements climatiques.

A ce jour, l’association compte près de 304 communes adhérentes, ce qui représente une superficie de 100 000 ha de la superficie forestière communale vosgienne (126 000 ha) soit 79,36%. Sur les 304 maires de communes forestières adhérentes, 114 sont de nouveaux élus.

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *