Search
lundi 5 décembre 2016
  • :
  • :

Les enjeux des communes nouvelles

image_pdfimage_print

IMG_6806.JPGLe vendredi dernier, le Carrefour des Pays Lorrains a animé sa deuxième rencontre sur le thème de « la commune nouvelle » au Centre des Congrès d’Epinal. Cette rencontre a réuni une trentaine d’élus invités par la Communauté d’Agglomération d’Epinal.

dessinLe Carrefour des Pays Lorrains, représenté par Claude Grivel, a présenté les objectifs de l’association regroupant les acteurs du développement local régional (les collectivités, associations…) et a précisé que la soirée avait pour objectif de présenter cet outil comme un parmi d’autres mis à la disposition des territoires.

Adel Ben-Omrane, élu à Epinal, a animé cette soirée et a commencé par présenter en quelques slides les communes nouvelles crées en 2015 en France. Il a accueilli ensuite le premier invité, Dominique Peduzzi, Président de l’association des maires et  présidents des communautés des Vosges. Il l’a interrogé sur la rencontre du 22 février 2016 tenue sur le même thème organisée par son association et animée par un consultant. Plus de 200 élus avaient participé à cette rencontre. Quel avenir pour les communes ? Comment mieux répondre aux exigences des citoyens et aux besoins des habitants et du territoire ?

Axel Othelet, directeur du Carrefour des Pays Lorrains, a rappelé les étapes de construction de la commune nouvelle en insistant sur l’importance de bien cerner le projet de territoire qui peut en découler. Il a aussi précisé que les avantages financiers de l’Etat seront sûrement reconduits, et que nous aurons plus d’informations à l’occasion de l’assemblée générale de l’association des maires de France début juin 2016.

Le second invité, via skype, a permis d’éclairer concrètement les présents sur le sujet en s’appuyant sur son expérience. En effet, Charles Guéné est Sénateur Maire de la commune nouvelle de Le Montsaugeonnais en Haute Marne. Après avoir expliqué le contexte dans lequel la commune nouvelle a été crée, il a expliqué l’importance de faire en sorte que les habitants s’approprient le projet, tout en précisant que l’aspect financier n’était pas l’intérêt premier de ce projet même si cela faisait partie des éléments à prendre en compte afin de poursuivre les projets du territoire dans les meilleures conditions.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *