Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Des nouveautés au musée départemental !

image_pdfimage_print
exposition-musee

(crédit photos Conseil départemental des Vosges)

Une fréquentation en hausse de 30% ! Le musée départemental d’art ancien et contemporain d’Epinal a accueilli plus de 17 800 visiteurs en 2015, soit une hausse de + 30 % par rapport à 2014 alors que certains musées nationaux importants ont quant à eux, connu une forte baisse comme au Centre Pompidou ou la fréquentation a chuté de 11 % par rapport à 2014.

Le musée départemental est l’un des plus importants musées de Lorraine : plus de 30 000 objets et œuvres d’art, de la Préhistoire à l’art du 20e siècle, dans un parcours d’exposition permanente de 4 000 m².

 

 

Une programmation culturelle

expo-musee-confDans le cadre de l’exposition «Calendarium Perpetuum», le Musée Départemental d’Art Ancien et Contemporain a accueilli plus de 950 visiteurs issus de dispositifs sociaux. Ces visites ont été organisées grâce à un partenariat avec la Médiathèque Départementale et ont permis d’augmenter la fréquentation du Musée. La majorité de ces visiteurs n’étaient jamais entrés dans ce Musée.

Les visites guidées mises en place (un dimanche par mois et en fonction de sollicitations diverses) ont remporté un franc succès. Le nombre de visiteurs est passé de 780 à 1800, soit une augmentation de 130 %.

La participation du musée aux évènements nationaux a également permis d’augmenter la fréquentation : + 11 % pour les Journées Européennes du Patrimoine et + 30 % à l’occasion de la Nuit Européenne des Musées.

Les ateliers à destination des scolaires et des enfants ont quant à eux également augmenté et sont très prisés : soit une augmentation de  + 40 % par rapport à 2014.

La saison culturelle 2016

Le musée départemental d’art ancien et contemporain à Epinal a ouvert ses portes aux étudiants de 2ème année de l’Ecole Supérieure d’Art de Lorraine (ESAL – EPINAL) pour qu’ils s’approprient le lieu et ses collections par le biais de la création contemporaine.

« Une maison de maître, la domus de la Fontainotte »              

Cette exposition présente pour la première fois les résultats des fouilles archéologiques menées par l’Institut national de recherches archéologiques (Inrap) sur le site de la Fontainotte à Grand. Les peintures murales qui ont été découvertes dans les salles de réception de cette riche demeure ont fait l’objet d’une modélisation en 3D par des étudiants de l’IUT de Saint-Dié-des-Vosges, ce qui est une première au musée.

Un nouveau cycle de conférences : l’école des arts – Les restaurations

La première conférence aura lieu le 24 février 2016 et portera sur l’œuvre de Gustave Courbet, La fileuse endormie (19e siècle). Nous évoquerons notamment son histoire mouvementée, puisqu’elle fut récupérée par l’Etat français en Allemagne, suite à la Seconde Guerre mondiale : ses propriétaires sont toujours inconnus à ce jour…Dans ce cas, la restauration est adaptée.

La seconde conférence aura lieu le 30 mars 2016 et portera sur un cadran solaire romain. Grâce à sa restauration, cet objet a pu livrer ses secrets et nous renseigner sur la façon dont il était utilisé.

La troisième conférence aura lieu le 22 juin 2016 et portera sur le Portrait de jeune fille peint par François Lemoyne (1688-1737). Cette œuvre, marouflée sur bois, a posé de lourds problèmes de restauration qui seront évoqués lors de cette conférence.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *