Search
lundi 5 décembre 2016
  • :
  • :

L’Etat donne son feu vert pour l’A31 Bis ! Une concession à péage

image_pdfimage_print

projet-A1-bis-424x600

Le projet de liaison autoroutière A31 Bis entre Gye (Meurthe-et-Moselle) et la frontière luxembourgeoise avec pour objectifs de réduire la congestion et d’améliorer la sécurité des usagers a fait l’objet d’un débat public du 15 avril au 30 septembre 2015.

Cette nouvelle autoroute devra relier la commune de Gye au Luxembourg. Un comité de pilotage, présidé par le préfet de région et associant les préfets de Meurthe-et-Moselle et de Moselle, sera mis en place dès le mois d’avril 2016.

Il associera les collectivités locales concernées par le projet « A31 bis » au déroulement des études et aux décisions sur la poursuite du projet. Il sera chargé d’assurer la cohérence d’ensemble du projet, tant dans sa dimension temporelle et financière que du respect des équilibres de trafics.

Le recours à la concession est retenu pour l’ensemble des aménagements autoroutiers en tracés neufs et pour les aménagements au Nord de Thionville.

Les études préalables à la déclaration d’utilité publique seront poursuivies. Elles pourront être conduites de manière spécifique sur les secteurs présentant une cohérence du point de vue des aménagements projetés. Ces secteurs pourraient être : «liaison A30-A31 – Thionville – Luxembourg», «Metz-Nancy » et « Toul – Grand Nancy – Dieulouard».

Elles devront définir les modalités éventuelles d’usage de l’infrastructure par des transports en commun et seront menées en collaboration avec le Grand-Duché de Luxembourg entre Thionville et Luxembourg.

Les caractéristiques des aménagements retenus feront l’objet d’une concertation locale à lancer avant la fin 2017 au cours de laquelle seront notamment présentés au public les scénarii étudiés et les éléments permettant d’apprécier leurs performances respectives notamment en matière de trafic, d’effets socio-économiques, de préservation de l’environnement, d’impact sur les populations riveraines et de consommation de terres agricoles.

Un observatoire des trafics sera mis en place au plus tard fin juin 2016 sur le périmètre du triangle Toul-Nancy-Dieulouard avec pour objectif de stabiliser les estimations de trafics sur le secteur et d’éclairer ainsi la meilleure stratégie de développement durable susceptible d’être mise en œuvre. Il devra produire ses premières analyses avant fin juin 2017.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *