Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Aujourd’hui dans les Vosges, on se prend des châtaignes et des bisous électriques ! Bzzzz !

image_pdfimage_print

electrique

Etat du jour : ciel chargé, neige et glace, -1°C. Sous le bonnet : tifs façon balai brosse, sans dessus-dessous, 24ème châtaigne de la journée !

Pour sur, nous avons les deux pieds dans l’hiver, et comme chaque année, le phénomène inéluctable et incompréhensible des « bisous électriques » se répand comme la soudure à l’arc. Certains d’entre nous se transforment en taser, d’autres en centrale EDF.

cheveuxemectriques

L’explication vient effectivement du froid. Les températures basses et l’air sec ne permettent plus d’évacuer les électrons. Au contraire, la chaleur et l’humidité brassent l’air plus aisément. Les électrons responsables de l’électricité statique sont surstockés par les couches isolantes que nous empilons sur nous l’hiver… notamment les vêtements polaires très isolants (en PVC comme vos fenêtres !). Quant aux cheveux, aux poils et à la laine : ce sont d’excellents conducteurs d’électricité. Aux frottements, c’est l’étincelle ! « Branchez la prise de terre » me direz-vous : c’est aussi là que le bât blesse. Les chaussures d’hiver nous isolent mieux de la terre qu’à l’accoutumé.

SMACK, BOUM !

A.S. pharmacien




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *