Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Elections régionales – Gérard Cherpion : « La position de Jean-Pierre Masseret n’engage maintenant plus que lui »

image_pdfimage_print

 

P1050341

« On ne va pas se mentir sur le résultat du premier tour c’est un échec ! » déplore Gérard Cherpion. Suite au premier tour des élections régionales, la liste « Unissons nos énergies avec Philippe Richert» et les parlementaires vosgiens Les Républicains ont souhaité communiquer.

Rassemblés ce matin au Spina Grill d’Epinal, ils sont revenus sur le score du Front National pour ce premier tour et appellent à la mobilisation des électeurs dimanche prochain. « Nous avons entendu le message de nos concitoyens. C’est une France très meurtrie qui s’est exprimée dans les urnes. » témoigne Gérard Cherpion.

« Le programme du Front National est stupéfiant ! »

Selon lui, ce vote sanction est lié aux problèmes d’insécurité même si la Région n’en a pas les compétences. « Il y a certes des problèmes liés à l’insécurité, aux attentats, mais ce n’est pas la Région qui peut répondre à ces problèmes d’insécurité. Elle n’en a pas les compétences. La Région est en charge de l’économie, des transports, de la formation et de l’aménagement du territoire. Quelles sont les réponses qu’apporte le Front National à cela? » explique le tête de liste vosgien. « Le numéro 3 de la liste FN habite en Moselle, comment voulez-vous qu’il défende les Vosgiens ? » poursuit-il.

« Le programme de la liste conduite par Philippe Richert est pensé. La campagne menée par le Front National était basée sur l’insécurité et l’immigration mais ce n’est pas la compétence de la Région ! Le programme du Front National est stupéfiant ! » poursuit le député-maire Michel Heinrich qui a fait le déplacement avec les parlementaires vosgiens pour soutenir les candidats.

Aujourd’hui, les parlementaires appellent à un sursaut. Selon eux la France est en danger.

« Jean-Pierre Masseret a une position qui facilite la montée du Front National »

Gérard Cherpion est aussi revenu sur la déclaration de Jean-Pierre Masseret qui refuse de se retirer pour faire barrage face au Front National. « On n’en est plus à privilégier une aventure personnelle, mais collective. La position de Jean-Pierre Masseret est isolée. Elle n’engage maintenant plus que lui. »

François Vannson est aussi étonnée de la position de Jean-Pierre Masseret qui a toujours fustigé la monté de l’extrémisme en France. « Il a une position qui facilite la montée du Front National alors qu’il a toujours combattu l’extrémisme en France. Il est désavoué par son parti, par le Président et par des personnes politiques. Face à cette situation il faut que l’on reste uni. ».

Ils espèrent tous que les électeurs vont se mobiliser pour le second tour afin d’inverser la tendance.

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *