Search
mercredi 7 décembre 2016
  • :
  • :

Biomethodes et Norske Skog Golbey partenaires du projet de construction de la bio-raffinerie BioSkog

image_pdfimage_print

norske-skog

BIOMETHODES, société du groupe ARBIOM spécialisée dans le bioraffinage de la biomasse de seconde génération et NORSKE SKOG GOLBEY, plus important site de production de papier journal d’Europe de l’ouest, annoncent la signature d’un partenariat pour le lancement du projet BioSkog, démarrant par une première phase d’étude le projet de construction d’une bio-raffinerie sur le site de Golbey.

L’alliance entre Biométhodes et Norske Skog Golbey sera matérialisée par la création d’une société de projet dont l’objectif est d’étudier puis d’accompagner la construction, à Golbey, d’un pilote fin 2016 puis d’une unité de production de composés chimiques d’une capacité de transformation d’au moins 40 000 tonnes de biomasse/an, opérationnelle dès 2018.

Transformer le bois et les coproduits papetiers en carbone renouvelable

BioSkog associe le savoir-faire industriel de Norske Skog Golbey, un des leaders mondiaux de l’industrie du papier de publication et l’expertise technologique de Biométhodes, spécialiste de la transformation de la biomasse non alimentaire (lignocellulose) et lauréate du Concours Mondial d’Innovation en 2014. L’objectif de cette alliance est d’exploiter et de valoriser la richesse chimique du bois et les spécificités des ressources forestières lorraines en convertissant les coproduits de l’industrie papetière et certaines essences de bois, en composés élémentaires de la chimie, destinés à se substituer aux molécules d’origine fossile.

Un nouveau modèle bio-économique dans la Green Valley

Localisée sur le site de la Green Valley, lauréate du « Grand Prix de l’Economie Circulaire » en 2014, la bioraffinerie BioSkog, en exploitant la technologie Biométhodes, permettra l’émergence d’une bio-économie respectueuse de l’environnement destinée aux industries de la chimie et des carburants, basée sur l’utilisation d’une matière première durable et non alimentaire. BioSkog offrira ainsi des débouchés à haute valeur ajoutée à la filière Bois en apportant une nouvelle source de revenus à l’unité de production de papier journal Norske Skog Golbey, déjà considérée comme l’une des plus performantes au monde.

Les synergies entre les activités de production de papier et de bio-raffinerie, le savoir-faire industriel dans la transformation du bois en fibre et les réseaux d’approvisionnement de Norske Skog Golbey permettent aux partenaires de valider un nouveau modèle d’intégration économique des activités sur le site et d’accélérer le calendrier d’étude du projet de construction de la bio-raffinerie industrielle.

Gilles Amsallem, PDG de Biométhodes déclare : « Après avoir développé notre technologie à l’échelle pilote aux USA, le projet BioSkog offre à Biométhodes le contexte idéal pour un premier déploiement industriel en France et la constitution d’une filière chimique bio-sourcée exploitant les importantes ressources forestières disponibles sur le territoire national.» Yves Bailly ,PDG de Norske Skog Golbey déclare : « Au-delà de la création d’une quarantaine d’emplois directs que générera la bio-raffinerie et de l’activité de ce nouvel acteur industriel sur le site, cela renforcera économiquement Norske Skog Golbey; BioSkog permettra de valider un nouveau modèle de valorisation du bois, qui pourra être répliqué sur d’autres sites et d’autres zones forestières en France et dans le monde.»




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *