Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Vosges – Journée de chasse, journée de sensibilisation Dans tout le département

image_pdfimage_print
P1040697

Stessy Speissmann maire et maitre chiens

Doit-on définitivement regarder la chasse par le petit bout de la lorgnette, de la ligne de mire, de lunette en l’occurrence ? Sans doute pas ! En témoigne la journée de la chasse,  journée de la sensibilisation qui était organisée ce dimanche sur tout le territoire vosgien.

La Fédération Départementale, qui compte pas moins de 13 massifs, proposait, à qui le souhaitait, de participer à une chasse, dans sa totalité comme ce fut le cas du coté du Molfaing entre Gérardmer, Gerbépal, Granges-sur-Vologne et la vallée de Straiture. L’objectif était de permettre à l’individu lambda de découvrir une activité méconnue, souvent décriée par méconnaissance sur fond de gestion et régulation du gibier.

Agnès Rinck participe à Un dimanche à la Chasse

Le maire de Gérardmer, Stessy Speissmann, s’est rendu sur place afin de rencontrer l’équipe de Claude Groglio, président de l’association Diane Franco-Suisse  qui réunit pas moins de 23 partenaires. Ils étaient très exactement 14 au poste dès potron-minet et 13 à la battue sur les 2X 900 hectares de chasse de la très grande forêt du Molfaing. Avec une invitée surprise en la personne de Agnès Rinck venue d’Épinal afin de découvrir la tradition

« par principe ce n’est pas mon truc  » commente-t-elle » j’avais envie de la découvrir cette activité et de comprendre son fonctionnement. J’aime la nature, la marche sans le coté pan, pan. Alors! « 

Alors ? il faudra laisser le temps au temps pour que la chasse soit acceptée sans doute comme elle doit l’être dans notre société d’aujourd’hui, éloignée des traditions d’hier. Les chasseurs ont sans aucun doute un  grand rôle de sensibilisation et de pédagogie à faire passer auprès du grand public. Sur le pourquoi du comment, sur les quotas et sur les amendes infligées aux sociétés de chasse si les objectifs ne sont pas remplis. Bref,  autant d’informations qui méritent que la manifestation  devienne récurrente et peut-être encore un peu plus proche des populations en inversant le rapprochement. « Si tu ne va pas à Lagardère Lagardère ira à toi ! »

La meute prête pour la trac

A noter  la chasse est ouverte du 24 septembre au 28 février.

La chasse du Molfaing doit respecter les quotas suivants et doit  abattre :

6 cerfs, 6 biches, 50 chevreuils, 11 faons, 40 sangliers et 1 chamois.

Si les quotas ne sont pas atteints, l’association devra payer des amendes en conséquence

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *