Search
mercredi 7 décembre 2016
  • :
  • :

Sur la bonne voie… verte ! Un projet qui avance – prochaine étape : la fermeture de la ligne

image_pdfimage_print
Michel Georges a fait le point sur le projet de voie verte qui suit son petit bonhomme de chemin

Michel Georges a fait le point sur le projet de voie verte qui suit son petit bonhomme de chemin

L’association de la Voie Verte de la Vallée de la Vologne tenait ses assises annuelles ce samedi 10 octobre à la salle des Fêtes de Granges-sur-Vologne où les nouvelles étaient plutôt bonnes quant à l’avancement du projet.

Liliane, présidente de l'association

En effet, après l’intervention de la présidente Liliane Lalevée, en poste depuis le mois de février 2015, le secrétaire Michel Georges a pu faire un point sur la situation et les dernières actions mises en place par l’association qui compte désormais 1 250 adhérents. Premier point important, pour pouvoir poursuivre son avancée, le projet de Voie Verte doit pouvoir compter sur la fermeture de la ligne ferroviaire : « La ligne doit être fermée administrativement. La procédure est en cours. Un dossier établi par SNCF Réseau (anciennement Réseau ferré de France) sera transmis en temps voulu à la Région qui formulera un avis sur la question. Le ministère de l’écologie et du développement durable qui est en charge des transports. Ce dernier aura 2 mois pour statuer puis SNCF Réseau entérinera la décision », explique ainsi Michel Georges.

IMG_4673-WEBCela paraît simple, mais comme le faisait remarquer le secrétaire de l’association, il y a eu un peu de temps perdu en route : il s’agit notamment du temps pris pour rencontrer l’ensemble des institutions et des communes concernées par le projet. Mais l’essentiel est d’avancer, un peu lentement parfois au goût de certains, mais sûrement. Si tout se passe bien pour les partisans de la Voie Verte, une étude de faisabilité devrait suivre la fermeture attendue de la ligne. « Le financement de cette étude ne devrait pas être un problème, nous avons l’appui de certaines municipalités pour le faire. Cela nous permettra d’affiner le projet, de le budgétiser ou encore d’évaluer les retombées économiques que l’on peut espérer. Il faudra également consulter les communes concernées pour savoir quels sont leurs désirs éventuels ou leurs doléances », poursuit Michel Georges.

IMG_4682-WEBUne convention de transfert de gestion devra ensuite être établie et signée avec la collectivité qui assurera la maîtrise d’ouvrage pour que le chantier débute enfin. « Ce qu’il est important de préciser, c’est qu’à long terme, notre projet s’inscrit vraiment dans un cadre plus large, plus global, avec entre autre pour objectif de se rallier à d’autres voies existantes », conclue le secrétaire de l’association. Ce qui est certain, c’est que le projet semble emballer de plus en plus de monde, qu’il s’agisse du simple citoyen comme des institutionnels qui avaient massivement répondu présent à l’invitation de l’association de la Voie Verte de la Vallée de la Vologne. Une structure que vous pouvez retrouver sur son site internet : http://www.voie-verte-vallee-vologne.fr/




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *