Search
lundi 5 décembre 2016
  • :
  • :

Mariage : Gérardmer et La Bresse Tous nos voeux de bonheur

image_pdfimage_print
Poignée de main entre les deux maires

Poignée de main entre les deux maires

Dans notre rubrique, mariage, nous avons l’habitude de titrer du prénom des deux époux. Il en est de même dans le cadre de  l’Union intercommunale entre Gérardmer et La Bresse célébrée cet après midi au sommet du Col de Grosse Pierre par les deux maires des villes et villages Stessy Speissmann et Hubert Arnould. Les deux communes rentrent dans le nouveau schéma dit de la Haute Moselotte et Terre de Granite regroupant 23 communes pour 38 976 habitants (CC de Gérardmer, Monts et Vallées, CC Terre de Granite, CC de la Haute Moselotte, commune d’Aumontzey (issue de la CC de Bruyères vallons des Vosges), retrait de la commune de Saint-Amé), mais  au delà des considérations géographiques, les deux bourgades ont voulu symboliquement, sous forme de clin d’œil montrer aujourd’hui quelles marchent main dans la main et que la sans disant « Guerre des Hauts » tient de la légende. Un histoire qui remonte plusieurs siècles en arrière que Jean grossier avait retracé dans une bande dessinée sortie à la fin des année 70.

Rencontre au sommet

« Nous n’écartons pas les autres communes au contraire » commente en chœur les 1er magistrats  » cette rencontre au sommet n’a de valeur que le symbole entre les deux villes emblématiques de la ComCom élargie. En regroupant 23 communes pour 40 000 habitants nous aurons un poids économique,  industriel et touristique puis fort. Nous devons quo-construire un nouveau territoire et nous espérons que le schéma sera validé d’ici deux mois pour être effectif dès le début d’année prochaine. Nous pensons que tous les maires concernés sont porteurs de projets afin d’offrir plus aux populations  locales  sans se focaliser sur Gérardmer et La Bresse même si nos communes sont les deux phares de la nouvelle carte »

Dans quelques semaines le dispositif sera en place avec,  sans doute, quelques atermoiements mais aussi des propositions communes qui permettront de faire avancer l’économie locale. C’est sans doute cela l’essentiel.

En attendant, au grand désespoir de certains, les blagues à deux balles sur nos voisins passent définitivement à la trappe.

» Vous savez pourquoi les corbeaux volent sur le dos en passant au dessus de La Bresse« ….bon, ça suffit, c’est terminé tout cela ! « J’ai connu une blonde » Hé ho t’as compris, puisqu’on te dit que c’est Ter-mi-né !

Très bien ! Puisque c’est comme ça. C’est l’histoire d’un Belge……

La guerre des hauts s'est terminée devant les médias

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *