Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Le président de la CGPME des Vosges tape du poing sur la table !

image_pdfimage_print
Michaël ZENEVRE

« La CGPME reste fondamentalement attachée à un dialogue social apaisé et constructif.

 L’absence d’IRP ou de délégués syndicaux ne signifie pas que le dialogue n’existe pas dans les plus petites entreprises. Vouloir à tout prix faire rentrer les syndicats dans les TPE/PME par le biais, hier, des Commissions Paritaires Régionales Interprofessionnelles et demain, par le chèque syndical consistant à faire payer par l’employeur la cotisation syndicale, serait une erreur.

 Les salariés doivent pouvoir choisir librement d’adhérer ou non à une organisation syndicale.

 Le gouvernement n’a pas à leur tenir la main… aux frais de l’entreprise. »

La CGPME des Vosges




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *