Search
dimanche 11 décembre 2016
  • :
  • :

Epinal veut dynamiser le centre-ville

image_pdfimage_print

 

(google maps)

(google maps)

La ville d’Epinal veut maintenir et développer le commerce du centre-ville. Ainsi, hier après-midi les élus ont signé une charte d’engagement pour la mission « Manager de centre-ville ».

Face au développement du e-commerce, ils vont réfléchir à une nouvelle relation commerce de proximité/clients pour sauver le commerce de centre-ville. Le e-commerce représente près de 7% des achats en Lorraine, soit l’équivalent du chiffre d’affaires dépensé dans une ville comme Nancy. Il devrait représenter 25% d’ici 2020. « Il est nécessaire d’agir ensemble » assure le député maire, Michel Heinrich.

P1000221Pour y remédier la ville a pris l’initiative de réunir les acteurs locaux et de trouver un plan d’actions concrétisé autour d’une « mission manager de centre-ville » d’Epinal. Pour lancer la démarche, la ville a commandé à la CCI Lorraine un diagnostic précis sur les flux commerciaux à Epinal. Il ressort de ce diagnostic qu’Epinal, comme toutes les villes de même taille, doit faire face à certaine vacance de cellules commerciales (13% en centre-ville).

L’alimentaire est acheté sur les zones de Golbey et de Jeuxey

« Si l’on regarde le périmètre de l’agglomération, et même de manière plus restreinte la ceinture proche d’Epinal, l’évasion commerciale est très contenue. L’essentiel de l’alimentaire, par exemple, est acheté dans les 2 zones commerciales de Golbey et Jeuxey. » assure Michel Heinrich.

L’évasion commerciale en dehors de l’agglomération n’est au final que de 10 %, dont 5 % via le e-commerce, « ce qui montre l’attractivité du bourg-centre et justifie tout à fait la création des zones périphériques des Terres-Saint-Jean que nous avions décidée, pour apporter une offre complémentaire au commerce de centre ville. » commente le député maire.

Moins d’achats de consommation, plus d’achats de téléphonie et de santé

Autre relevé de l’étude, la part consacrée par les ménages à la consommation a beaucoup diminué, au profit de la téléphonie ou de la santé. Le chiffre d’affaires réalisé à Épinal est estimé à 318 millions d’euros en 2014, alors que le potentiel de consommation des Spinaliens est de 195 millions d’euros.

C.K.N.




3 réactions sur “Epinal veut dynamiser le centre-ville

  1. cartouche

    vous êtes contre les voitures vous faites tout pour rendre la vie impossible aux automobiliste alors que Épinal cet une toute petite ville on et pas a paris je sais pas si vous le comprenez on et a la campagne on et obliger d’avoir une voiture les bus sont pour le centre ville si je doit payer pour me garé et ben je vais acheter ailleurs si je doit porter mes sacs de commission a mon age et ben je vais acheter ailleurs

    répondre
  2. Elise

    Pour dynamiser le centre ville faites comme dans certaines villes. Pas de parc mètre le mercredi et samedi ! Ça insite les gens à revenir dans le centre. L hyper centre se meurt. Les cellules commerciales sont trop chères, les taxes et impôts ne donnent pas envie de s installer quand on veut créer une entreprise.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *