Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Epinal – L’opposition aux côtés de Michel Heinrich pour le maintien de la Chambre des Comptes à Epinal Le rassemblement aura lieu lundi à partir de 13h

image_pdfimage_print

chambre compte

« Comme représentants de l’Opposition socialiste au Conseil Municipal d’Epinal, nous participerons au rassemblement ce lundi pour le maintien de la Chambre Régionale des Comptes à Epinal dans le cadre de la nouvelle Région Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine.

C’est d’abord par fidélité à l’histoire de la République que nous nous prononçons. Nous le devons à la mémoire de Gaston Defferre et Philippe Séguin qui ont œuvré ensemble pour cette installation à Epinal en 1985, dans l’esprit d’une décentralisation aboutie au cœur des territoires.

C’est ensuite dans l’esprit d’union des élus Lorrains de toutes orientations politiques, Parlementaires, Président du Conseil Régional, Présidents des Conseils Départementaux, Maires… d’accord sur les conditions de la réussite de la nouvelle organisation territoriale par une juste répartition des services de l’Etat et de la Région, en particulier la désignation d’Epinal comme siège de la Chambre Régionale des Comptes de la nouvelle Grande Région.

C’est aussi par souci de cohérence, avec la confirmation d’Epinal en 2009 malgré la réduction du nombre de Chambres en France et son renforcement en 2012 par le rattachement à Epinal de la Chambre de Champagne-Ardenne.

C’est également par la volonté de répondre aux enjeux d’aménagement du territoire pour une répartition équilibrée des fonctions métropolitaines. Conformément aux déclarations d’André Vallini, Secrétaire d’Etat à la réforme territoriale : « Nous souhaitons un équilibre multipolaire entre les différents territoires nouvellement constitués, car tout ne doit pas et ne sera pas concentré dans les chefs -lieux régionaux. »

C’est enfin par la prise en compte économique et financière d’une décision qui touche à une institution chargée de veiller à la bonne utilisation des fonds publics. Est-il bien raisonnable, dans le contexte actuel, de fermer trois Chambres, Strasbourg et Epinal après Châlons-en-Champagne, pour en créer une nouvelle là où il n’y en avait pas ? Alors qu’Epinal est réputé en capacité de recevoir les magistrats et personnels alsaciens, ce qui n’est pas sans conséquence pour l’emploi.

Nous demandons donc que le Gouvernement revienne sur la décision prise sur proposition du Premier Président de la Cour des Comptes et désigne Epinal comme siège de la Chambre Régionale de la nouvelle Région. »

Jean-Pierre MOINAUX, Marie-Claude ABEL et Bernard BINAMÉ         




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *