Search
lundi 5 décembre 2016
  • :
  • :

Epinal – Deux jeunes interpellés avec de la résine de cannabis

image_pdfimage_print

resine-cannabisEn début de semaine, la brigade anticriminalité d’Epinal décide de contrôler un véhicule qui roule de façon étrange dans les rues d’Epinal.

Dans le véhicule, deux jeunes de 22 et 25 ans. Lors du contrôle, les policiers découvrent que le passager a sur lui 3 grammes de résine de cannabis et le conducteur 35 grammes.

Les deux jeunes originaires de Colmar sont interpellés par les fonctionnaires de police. Ils sont déjà connus des services de police pour des faits similaires. Les deux hommes ont été placés en garde à vue et ont reconnu faire du trafic de cannabis.

Ils devront répondre de leurs actes devant le tribunal le 7 janvier prochain.
C.K.N.




2 réactions sur “Epinal – Deux jeunes interpellés avec de la résine de cannabis

  1. Jacques Oierre Bernard

    Punir ne donnera pas grand chose …
    Mais pourquoi des jeunes se droguent-ils ?
    La situation a été étudiée et expliquée par l’humaniste Ron Hubbard / lorsque une personne pense qu’elle ne pourra plus aider les autres et qu’elle ne pourra pas non plus être aidée, alors elle va chercher le substitut de cette aide disparue dans les drogues (ou substances psychotropes).
    Les jeunes se drogues donc lorsqu’ils ne croient plus pouvoir s’en sortir dans la société, ni compter sur l’aide des autres.
    Ainsi des échecs scolaires continuels peuvent-ils pousser un jeune à se tourner vers une drogue : il n’a pas d’avenir car il a déjà eu trop d’échecs.

    répondre
  2. Jacques Pierre Bernard

    Plutôt que de punir une personne et de l’enfermer, quand bien même cette personne a fauté, il vaudrait mieux s’en occuper correctement…
    « Criminon, ou « Non au crime », est un programme de réhabilitation qui utilise les technologies mises au point par l’humaniste Ron Hubbard pour aider les personnes incarcérées à retrouver leur fierté et l’estime d’elles-mêmes
    Criminon, dont le siège se trouve à Los Angeles, est né du programme Narconon de réadaptation des toxicomanes. Compte tenu de l’utilisation croissante de la drogue dans tous les secteurs de la société, le programme de Narconon, au cours des années 80, a commencé à se concentrer sur les activités communautaires. C’est à ce moment que Criminon est entré dans les établissements pénitentiaires.
    Criminon apporte aux détenus la connaissance et les capacités nécessaires pour changer leur vie et devenir des membres productifs de la société(…)
    En 1990, un programme pilote du Tribunal pour enfants mis en place avec Criminon, dans le comté de Butler en Alabama, a permis de découvrir que chez les délinquants qui étaient en contact avec le programme, le taux de récidive tombait à 2% au lieu de 80% pour ceux qui n’étaient pas impliqués dans le programme.
    Le programme Criminon a été adopté par le Gouvernement mexicain à la suite de la réussite d’un programme pilote dit de « la deuxième chance » qui s’est déroulé à la prison d’Ensenada à partir de 1995.
    Criminon existe en France depuis 1998. Les bénévoles de Criminon France entrent en contact avec un ou plusieurs détenus et établissent un échange de correspondances régulières incluant des lettres personnelles et des leçons tirées du livret Le Chemin du Bonheur. »
    L’un des principes du philosophe Ron Hubbard est que la remise dans le droit chemin du criminel ne dépend pas de la punition mais du rétablissement du respect de soi-même.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *