Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Vosges – Adolescent de 14 ans tué accidentellement par son frère jumeau : l’oncle a été mis en examen

image_pdfimage_print
Etienne Manteaux procureur de la République

Etienne Manteaux procureur de la République

Dimanche, à Hennezel près de Darney, un adolescent de 14 ans est mort d’une balle dans le thorax tiré accidentellement par son frère jumeau. L’incident a eu lieu en soirée lors d’un repas de famille. Cet après-midi, le procureur de la République a souhaité faire un point sur la situation. 

Les enfants étaient chez leur oncle de 51 ans, passionné d’armes de guerre. Il en détenait d’ailleurs plusieurs armes militaires comme le colt 45 qui a tué accidentellement l’enfant. Il avait acheté cette arme il y a 15 ans sur une brocante spécialisée dans les armes.

Les deux frères étaient passionnés d’armes et jouaient jusque là uniquement avec des armes d’airsoft qui tiraient des balles en plastiques. Alors qu’ils jouaient avec leurs armes d’airsoft, l’oncle a sorti son colt 45 et a fait tirer les enfants sur la terrasse de leur maison en direction de la forêt publique en laissant seul les enfants.

Le jeune de 14 ans a tiré une première balle avec cette arme très lourde et il s’est retourné pour confier l’arme à son frère jumeau. C’est là que la balle est partie accidentellement et a tué son frère.

« On  pense que c’est à cause du poids de l’arme. Il devait être encore complètement engourdi après avoir tiré » explique Etienne Manteaux, le procureur de la République. La balle traverse de part en part de profil le jeune garçon.

« On met de façon inconsidéré des armes dans les mains des enfants. L’oncle n’a respecté aucune règle de sécurité. La forêt est publique. Tout le monde peut se promener à cet endroit à ce moment là. » poursuit le procureur. Le père des enfants était présent pendant toute la scène.

L’autopsie est en cours. L’oncle a été mis en examen pour homicide involontaire et détention d’armes de guerre. Il risque 5 ans d’emprisonnement. Le tireur, le jeune garçon est pénalement responsable. Il sera entendu.

C.K. N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *