Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Le logo « Viande de France » bientôt apposé sur toutes les viandes françaises

image_pdfimage_print

Suite à une table ronde sur la viande bovine qui a eu lieu au ministère de l’agriculture, la FDSEA des Vosges souhaite communiquer sur les avancées. Chaque enseigne a pris l’engagement d’accepter les hausses de prix des industriels. Les abatteurs quant à eux se sont engagés à augmenter leurs tarifs envers les producteurs. Le Logo « Viandes de France » sera apposé par la grande distribution sur les viandes françaises. 

« Lors de la table ronde chez le Ministre de l’agriculture, tous les acteurs étaient présents : enseignes de la distribution (Auchan, Leclerc, Système U, Casino, Lidl, Carrefour, Intermarché, Restauco), les représentants de Coop de France, d’Elivia, de Sicarev, du SNIV, de la FNICGV et des marchands de bestiaux.

Au nom des éleveurs, Xavier Beulin, Jean-Pierre Fleury et Thierry Perrin ont rappelé que les mesures à moyen et long termes, pour la filière, ne sont audibles et recevables que s’il y a immédiatement un signal donné sur les prix pour répondre à la situation des éleveurs : 5 cts par semaine jusqu’à la couverture des coûts de production.

Chaque enseigne a pris l’engagement d’accepter les hausses de prix des industriels. Les représentants des abatteurs s’engagent donc à les traduire dans les prix payés aux producteurs.

Le logo « Viandes de France » systématiquement apposé sur les viandes françaises LOGO-Viande_Bovine_francaise_RVB

Par ailleurs, nous avons également été entendus sur nos autres revendications. Ainsi, le ministre a intimé à la distribution d’apposer systématiquement le logo « Viandes de France » sur l’ensemble des viandes françaises et a annoncé le renforcement des contrôles.

Parmi les autres avancées, le ministre a annoncée la création d’une plate-forme d’exportation à vocation commerciale pour répondre à des appels d’offres en coordonnant les entreprises.

Enfin, l’Interprofession va démarrer d’importants chantiers pour la filière comme la réforme des cotations, la rénovation de l’accord sur la pesée, le classement et le marquage ainsi que l’élaboration d’un indicateur du prix du steack haché. En conséquence, nous avons donc appelé hier soir à suspendre les blocages des abattoirs.

Nous mettrons sous surveillance ces différents acteurs pour vérifier la concrétisation de ces engagements notamment concernant les prix et les cotations ! »

La FDSEA des Vosges




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *