Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

« Je vais bien, tout va bien » : Les tiques vampirisent les Vosges, protégez-vous ! Dracula sort en plein jour !

image_pdfimage_print
tique

Une tique

Elles sont moches, répugnantes et vampirisent leurs hôtes : les tiques sont devenues des ennemis publics dans notre région. Et pour cause ! Elles sont vecteurs de maladies invalidantes et pullulent dans les Vosges.

La maladie de Lyme

Pour se nourrir de sang à chaque stade de leur développement, la tique s’implante au travers de la peau en “mordant” son hôte. Elle enfonce son rostre et cimente son emprise au cours de son repas sanguin. C’est en voulant se détacher qu’elle transmet parfois des agents pathogènes.

tique_peau

Tique implantée dans la peau, se nourrissant du sang de son hôte

Les tiques transmettent, entre autres, une bactérie (Borrelia burgdorferi) responsable de la maladie de Lyme (ou borréliose). Le nombre de cas de maladie de Lyme ne cesse de croitre dans notre région : c’est la plus touchée de France !

Erythème migrant, atteintes articulaires, neurologiques, cardiaques, cutanées, et ophtalmologiques sont autant de conséquences possibles de la maladie de Lyme qui peut revêtir de nombreuses formes différentes selon les personnes.

Erythema_migrans

Erythème migrant

Comment ne pas se faire mordre ?

En se promenant dans la nature, il est préférable de ne pas marcher dans les herbes hautes mais aussi :

  • de mettre un pantalon couvrant et si possible des hauts à manches longues et de porter un chapeau,
  • d’utiliser un produit répulsif dont la molécule active est synthétique (car plus efficace) comme le DEET ou l’IR3535,
  • de rester vigilant face aux “petites bêtes” qui courent sur votre peau ou vos vêtements lors de la balade, et de les enlever avant qu’elles ne s’implantent.

« Une tique me suce le sang ! »

Après chaque sortie dans les bois ou dans les grandes herbes, il faut s’inspecter la totalité du corps (cuir chevelu compris).

Si une tique a déjà mordu, il faut la retirer LE PLUS TOT POSSIBLE. Pour cela :

  • ne pas appliquer d’alcool ou d’éther : la tique cracherait pour se détacher et les risques de transmissions de la maladie de Lyme seraient à leur maximum,
  • enlever la tique avec un tire-tic ou une pince-à-tique, doucement pour ne pas laisser le rostre dans la peau,
  • appliquer un antiseptique à l’endroit de la morsure,
  • surveiller qu’un érythème (tâche ronde et rouge étendue sur quelques cm) n’apparaisse pas dans les 30 jours suivants la morsure.
  • Si un érythème apparaît, le traitement par antibiotiques est nécessaire, il faut consulter votre médecin généraliste au plus vite.
tire-tique

Tire-tique : la tique est saisie près de la peau, il suffit alors de tourner doucement pour qu’elle se détache

Antoine Sauce, pharmacien

Célia Klein-Navé, journaliste




2 réactions sur “« Je vais bien, tout va bien » : Les tiques vampirisent les Vosges, protégez-vous !

    1. la rédaction Poster auteur

      Bonjour,

      Un traitement à base d’huile essentielle de sauge avait effectivement été mis sur le marché puis retiré. L’affaire est par ailleurs assez polémique :

      – Une autorisation de mise sur le marché (AMM) est nécessaire lorsqu’un produit s’affiche à la vente ou à la prescription en tant que médicament. Hors le laboratoire n’avait pas réalisé d’études convenables pour obtenir l’AMM. L’agence française du médicament (AFSSAPS) a fait retirer le produit de la vente et le producteur a écopé d’un an de prison avec sursis.
      – Une molécule nommée thuyone est présente dans l’huile essentielle et reste potentiellement dangereuse car convulsivante.
      – Il existe des détracteurs dans les deux camps et il est difficile sans études plus poussées de statuer sur l’efficacité réelle de cette huile essentielle (elle peut très bien fonctionner in vitro mais beaucoup moins bien in vivo).

      Cordialement,

      Dr. A.Sauce

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *