Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Epinal- Gestion des déchets : pas facile de contrôler la fin de vie des appareils usagés

image_pdfimage_print

P1250845

Pour sa 14è édition, le forum annuel du Cercle National du Recyclage a eu lieu  à Epinal en partenariat avec le SMD des Vosges. 

P1250840

Des millions d’appareils électroniques (ordinateurs, électroménager, téléphones etc.) sont vendus en France chaque année, venant remplacer des appareils usagés, dont la collecte et le recyclage peut virer au casse-tête, d’autant que les métaux précieux qu’ils contiennent alimentent des trafics.

En France, la collecte et le traitement des appareils électroniques est organisé pour les particuliers dans le cadre d’une filière réglementée. 

Le système fonctionne avec des organismes agréés qui organisent la collecte des déchets et font appel à des professionnels spécialisés pour leur traitement.

Pour cela, chaque Français qui achète un appareil électronique paye une éco-participation de quelques centimes.

Les dispositifs de collecte séparée des déchets ménagers et assimilés concernent en France un grand nombre de produits usagés, et sont organisés en filières.

Depuis 2012, ces dispositifs s’appliquent également à certains déchets professionnels. Le service public de gestion des déchets a subi de profonds changements depuis l’arrivée des filières à responsabilités élargies des producteurs (REP).

Dans le cadre de la REP, les fabricants, distributeurs pour les produits de leurs propres marques, importateurs, qui mettent sur le marché des produits générant des déchets, doivent prendre en charge, notamment financièrement, la gestion de ces déchets. Plus de 20 ans après le démarrage de la première filière, cette journée a été l’occasion pour l’ensemble des participants de témoigner des aspects positifs mais aussi d’apporter des éléments de réflexion pour améliorer des systèmes REP encore perfectibles.

La France a été pionnière dans l’organisation des filières REP, initiées dans les années 80 par l’OCDE, avec la mise en place d’Eco-Emballages au 1er janvier 1993. Depuis, ce sont près de 20 filières qui se sont organisées.

C.K.N.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *