Search
lundi 5 décembre 2016
  • :
  • :

Les terrasses des cafés et restaurants d’Epinal devront subir un lifting Fini les stores, bonjour les parasols !

image_pdfimage_print

Hier soir en Conseil municipal, les élus ont décidé de revoir la charte des terrasses, document de référence pour les cafetiers et restaurateurs spinaliens. Élaborée en 2005, les élus pensent qu’elle doit être toilettée. 

Un groupe de travail a donc été créé avec des cafetiers et restaurateurs représentants d’Epicentre et les services de la ville.

Ils ont donc décidé de revoir les secteurs réglementés pour tenir compte des changements et de créer un secteur « hors zone » comprenant une réglementation minimale.

Ils vont aussi faire évoluer la liste du mobilier autorisé pour tenir compte des nouveaux modes de consommation (par exemple mange debout et tabourets hauts) et de l’évolution des produits: « Certains mobiliers en polypropylène peuvent être très design et de bonne qualité et certains parasols peuvent avantageusement remplacer les stores double pentes. » explique l’adjoint au maire Patrick Nardin.

 

Bientôt des parasols à la place des stores ! 

« Les commerçants devront favoriser l’achat de parasols de qualité en remplacement de leurs stores double pente. » poursuit-il.

Ils vont aussi intégrer dans la charte les éléments du règlement de l’occupation des terrasses, notamment sur le bruit pour respecter la tranquillité publique au-delà d’une certaine heure.

« Cette nouvelle charte doit permettre d’améliorer encore l’esthétisme des terrasses de la ville et donc de participer à leur attractivité dans l’intérêt des cafetiers et restaurateurs, mais aussi de l’ensemble des spinaliens qui profitent alors d’un cadre de vie de qualité » assure l’adjoint au maire.

Pour aider les commerçants, le conseil municipal a pris la décision de mettre en oeuvre des aides financières :

La première sous la forme d’une subvention (fixée à hauteur de 11% des dépenses jusqu’à 10 000 euros HT) et une deuxième aide pour l’achat de parasols à la place des stores à hauteur de 15% du montant des dépenses (dans la limite de 10 000 euros HT).

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *