Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

« Je vais bien, tout va bien » : Trouver chaussure à son pied La chronique santé qui vous talonne !

image_pdfimage_print

Entre les instruments de torture à paillettes et les gammes « confort » au look pantouflard, le choix d’une paire de chaussure qui allie esthétisme, confort et qualité est compliqué et demande de la recherche… notamment pour vous, Mesdames !

 

De la misogynie dans nos pompes !

Avez-vous remarqué combien de gammes « confort » sont à disposition des hommes ? Les chaussures de ville ou de détente masculines contrastent avec les instruments de torture qui s’adressent aux femmes.

L’influence socio-culturelle est abominable de misogynie dans les magasins :

  • « Mets des talons, on dirait un homme ! » lance la mère à sa fille.
  • « Je dois être présentable pour mon job » explique cette commerciale, escarpins en main.
  • « Pas envie de mettre cher dans des chaussures pour tous les jours… on ne va pas en soirée non plus ! » lance une jeune femme à sa copine.

Les « dress codes » imposés par les générations antérieures, par le travail, ou par les mondanités ont toutes un point commun : plaire à ces messieurs confortablement fichés dans leurs derbys qui respirent !

 

Pour un pied « droit dans ses bottes »

Pour vous Mesdames : de la tête aux pieds, les hommes sont très sensibles à vos charmes… mais ce n’est pas une raison pour vous détruire la santé !

Débutons par ce constat de bon sens : Les chaussures constituent la pièce la plus importante d’un dressing ! Elles portent le poids de chacun de nos pas et influent considérablement sur notre posture : un mauvais chaussage se ressentira un jour ou l’autre sur les pieds, mais aussi sur les genoux, les hanches et le dos.

 

Des talons, oui, mais pas trop !

Les talons sont à la mode en été mais ils ne doivent pas dépasser 5 cm de hauteur sous peine d’avoir des répercussions sur la posture et de surcharger l’avant-pied. Metatarsalgies, orteils en marteaux ou en griffes, hallux valgus, syndrôme de Morton sont autant de déformations barbares dues ou aggravées par le port de talons hauts ou de chaussures trop étroites.

Un talon de 1,5 cm à 3 cm de hauteur serait l’idéal. Les talons larges ou compensés sont préférables aux talons aiguilles pour votre stabilité. In extenso, réservez les hauts talons et étroits pour les soirées ou autres occasions. Pour le travail, le quotidien ou la promenade, privilégiez confort et stabilité.

 

La semelle, un matelas soumis à rudes épreuves

La semelle confère la stabilité, l’adhérence et la souplesse de la chaussure. Mais c’est aussi l’amorti qui absorbe et soutient chacun de nos pas. L’amorti s’évalue en pressant l’intérieur de la chaussure avec le pouce. La semelle doit être souple pour le confort mais renvoyer énergiquement la pression exercée pour reprendre tout de suite sa forme. Attention aux semelles trop dures, mais aussi trop molles et qui se tassent rapidement !

 

La tige et ses renforts

Ne croyez pas aux conseils discutables du genre :

  • « Le cuir va s’étendre »
  • « vous n’aurez plus mal dans quelques heures ».

Votre chaussure doit être agréable à porter dès l’essayage et épouser le pied, pas l’inverse ! Un dernier conseil pour la route : essayer les chaussures en fin de journée lorsque les pieds sont un peu gonflés. Bons achats !

 

Antoine Sauce, pharmacien diplômé en orthopédie

Célia Klein, journaliste




Une réaction sur “« Je vais bien, tout va bien » : Trouver chaussure à son pied

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *