Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Epinal – La Manif Pour Tous lance son Tour de France pour la famille à Epinal Ils dénoncent "la marchandisation de l'enfant"

image_pdfimage_print

 

Une conférence de presse avait lieu hier soir avant la conférence à Chantraine

En mai et juin, toutes les équipes du mouvement social se mobilisent dans toutes les régions. Elles ont fait étape hier à Epinal et Chantraine.

Objectif : sensibiliser sur la GPA (gestation pour autrui) et dénoncer « la marchandisation de l’enfant et de l’asservissement des femmes sur fond de business lucratif ». 

C’est à Epinal que La Manif Pour Tous a choisi de lancer son Tour de France le 12 mai. « En partant à la rencontre des Français, nos équipes et nos porte-paroles entendent sensibiliser le grand public encore bien incrédule devant le scandale de la GPA » explique Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous.

Avec ce « Tour de France », La Manif Pour Tous prépare la mobilisation générale pour dire NON à la l’exploitation de la femme, NON à la marchandisation de l’enfant, NON à la déshumanisation, NON aux usines à bébés. « Nous avons une attente très forte de nos équipes et de nos sympathisants à travers tout l’hexagone » précise Albéric Dumont, Vice-Président du mouvement. « Il y a le temps des manifestations et le temps de la pédagogie, de l’explication. Nous y sommes car il faut expliquer au grand public une réalité sinistre, celle d’un business très lucratif qui repose sur des usines à bébés, la traite des femmes et la fabrication d’enfant sur commande. Combien de temps accepterons nous de fermer les yeux sur ce trafic humain intolérable ? » s’interroge Ludovine de La Rochère qui se prépare à sillonner les routes de France.

Au programme, partout en France, des conférences, des soirées-débat, des projections de film, des opérations de tractages et de collage, sans oublier des rendez-vous avec des élus, en particulier des parlementaires. Ce Tour de France permet aussi aux responsables locaux et nationaux de La Manif Pour Tous de commencer à échanger avec les candidats aux prochaines élections régionales.

Cette série d’événements vient également soutenir l’initiative « No Maternity Traffic », pétition internationale adressée au Conseil de l’Europe pour dire non au trafic d’enfants, à l’asservissement de la femme et à la destruction de la famille.

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *