Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Ils défendent leurs écoles rurales Des parents d'élèves inquiets

image_pdfimage_print

Les parents d’élèves sont inquiets : « Où va-t-on devoir conduire nos enfants pour aller à l’école ? » se questionnent-ils.

En effet, les parents d’élèves du RPI Liézey, Bas-Beillard, Costet-Beillard,  ont été reçus par l’inspecteur d’académie . Ils mènent un combat pour défendre leurs écoles rurales et refusent la fermeture de classes.

« Les parents d’élèves ont été reçus pour la première instance  et seront à nouveau reçus pour la deuxième instance. La décision doit être prise à l’issue,  c’est-à-dire début mai » explique Remy Haydont, l’adjoint de l’inspecteur d’académie.

Pour lui « il faut entre 4 à 6 classes pour avoir une équipe d’écoles. Là il y a 3 écoles en RPI isolés. » poursuit-il. Une vingtaine d’enfants devra donc se rendre à l’école de Gérardmer . L’école de Liézey doit être maintenue  avec quelques 18 enfants. 10 doivent partir sur le Tholy.

« Au vue de la baisse de la démographie sur le département, on s’attendait à perdre 500 élèves et on en a perdu 651 cette rentrée. L’an prochain, on s’attend à en perdre encore 500 » témoigne Remy Haydont accompagne de Yann Kehl, inspecteur de l’éducation nationale pour la circonscription de Gérardmer.

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *