Search
mercredi 7 décembre 2016
  • :
  • :

Vosges – François Vannson sera l’unique candidat de la droite à la présidence du Conseil Général jeudi 2 avril 2015 Il sucédera donc à Christian Poncelet à la présidence du Conseil Général des Vosges.

image_pdfimage_print

 

Ecrit par David Jeangeorges.

Ce lundi, les trente conseillers départementaux de droite se sont réunis dans un endroit neutre à Epinal pour désigner leur candidat à la présidence du Conseil Général des Vosges. Le député François Vannson, le nouveau conseiller départemental de Remiremont, sera leur seul candidat ce jeudi 2 avril.

“Philippe Faivre a proposé ma candidature et Alain Roussel était également candidat”  explique le député François Vannson et par ailleurs président de la Fédération UMP des Vosges.

Deux candidats étaient donc en lice : le conseiller départemental du canton de Remiremont et celui du canton de Darney.

“Un débat de très haute tenue s’est instauré dans un climat apaisé et finalement, j’ai été élu pour être le candidat de la droite à la présidence du Conseil Général des Vosges. Ma volonté est d’avoir une majorité unie à l’assemblée ce qui est le cas »  ajoute François Vannson.

A présent, le futur président du Conseil Général des Vosges imagine la tâche immense qui l’attend. “Ma volonté est d’avoir une majorité unie à l’assemblée ce qui est le cas. Dans une période politique, ce n’est pas rien. C’est quand même une très haute fonction. Je suis en train d’imaginer ce qui m’attend dans les semaines à venir”.

Avec 30 conseillers acquis à sa candidature contre 4 à gauche, François Vannson va donc succéder à Christian Poncelet, ce jeudi, dans le fauteuil de président du Conseil Général des Vosges. Il lui avait déjà succédé ce dimanche soir dans le fauteuil de conseiller départemental du canton de Remiremont. Une double revanche pour celui qui a su attendre son heure.




Une réaction sur “Vosges – François Vannson sera l’unique candidat de la droite à la présidence du Conseil Général jeudi 2 avril 2015

  1. Bruno Houillon

    Une fois de plus on cumule les mandats. Comme si son poste de député ne suffisait pas il faut encore un poste à haute responsabilité.
    NOS élus n’ont toujours pas compris que ces postes devraient être à plein temps .

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *