Search
lundi 5 décembre 2016
  • :
  • :

Violons barbares à la Souris Verte Vendredi 3 avril à 20h30

image_pdfimage_print

Etonnant ce trio, original, singulier, curieux, déroutant, ébouriffant et pour tout dire épatant.
Leur musique ?
Elle est comme leur affiche, étudiée, pensée, imaginée, travaillée.
On voit bien qu’ils ont le désir d’étonner dans le meilleur sens du mot. Leur musique à nulle autre pareille n’en est pas moins très audible, il ne s’agit de créer du bizarre, non, les trois copains dévoilent une musique qui coule dans l’oreille avec un son qui vient de nulle part.
Quand je dis de nulle part, ce n’est pas tout à fait vrai, elle vient de Mongolie (pas mal quand sort le film de Jean jacques Annaud, « le dernier loup »), de Bulgarie (on se souvient de Dimitar Gougov dans Boya, avec son fabuleux Gadulka) et enfin un français, enfin je veux dire un strasbourgeois au centre de l’Europe. Ce français percussionniste qui s’est allègrement spécialisé dans les rythmes orientaux, vous vous y retrouvez ?

Voici comment le producteur en parle, de jolies phrases :
Bulgarie – Mongolie – France : Musique du monde aux accents sauvages

Violons Barbares, c’est la preuve par trois que la culture dont chacun est dépositaire peut s’enrichir sans crainte des apports de l’autre, des autres…Cela implique bien sûr écoute, respect et volonté de partage, qualités dont sont manifestement pourvus Dandarvaanchig Enkhjargal (Mongolie), Dimitar Gougov (Bulgarie) et Fabien Guyot (France). Car cette disparité géographique improbable s’estompe alors, pour devenir source d’enrichissement et de création.
Les amateurs de musique du monde y trouveront leur compte, on le voit aisément. Les amateur de musique traditionnelle encore plus, car le trio fait sonner des instruments complètement étrangers de notre culture , Morin khoor, nous offre en cadeau cette incroyable possibilité vocale, le chant diphonique. Le gars est capable de faire entendre deux voix, une sonnante, sorte de bourdon, l’autre de tête aigu. http://fr.wikipedia.org/wiki/Chant_diphonique
Mais il ne faut surtout pas croire qu’il s’agit d’un groupe de spécialistes, ou même ethnologique. Les trois ont cette formidable capacité à produire une musique vivante, une musique de notre époque, un vrai langage novateur mais accessible, comme on les aime.

Grande nouveauté pour ce spectacle, le partenariat avec la souris verte.
Nous avons la chance désormais de pouvoir travailler avec d’excellents partenaires
D’ailleurs le spectacle aura lieu à La souris verte 17,Rue des états unis, Epinal.

Concert : vendredi 3 avril 20h30.
Les tarifs :
Le soir du spectacle : 15 €
En pré-vente et Adhérent MJC le soir du spectacle : 12 € (tarif aussi pour les groupes de 5 personnes)
Abonnés scène Vosges et ateliers MJC 9 € (tarif aussi pour les groupes de 10 personnes)
Les places sont en ventes à la souris verte
A l’office du tourisme d’Epinal
Dans les points de ventes commerciaux FNAC Carrefour digitik
A la MJC Savouret (Chèques à nous faire parvenir, la souris verte enverra les billets)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *