Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Une Attac aux requins Le collectif vosges descend dans la rue

image_pdfimage_print
ATTAC descend dans la rue

Attac Vosges se mobilise et descend dans la rue en  organisant samedi matin une action « anti-requins » place des Vosges . Les banques et certaines entreprises sont ainsi pointées du doigt par le collectif : la  BNP ainsi que Total et le groupe Sofiproréol, leader français des agrocarburants. « Malgré la crise, les banques et les multinationales se comportent de plus en plus comme des « super prédateurs » exploitant partout les peuples et la nature pour mieux satisfaire leurs exigences de profit. » explique Daniel Romary d’Attac Vosges et de poursuivre sa démarche en remettant aux passants un livret, « kit anti-requins » explications à l’appui. « Notre objectif : obtenir de nouvelles victoires qui seront autant de premiers pas vers la mise sous contrôle citoyen des banques et multinationales prédatrices ! » assure pour sa part  Martine Huet également militante d’Attac Vosges.
La première exigence : la fermeture de toutes les filiales de BNP Paribas aux îles Caïmans. « C’est la banque française la mieux implantée dans les paradis fiscaux et judiciaire. Déjà nommée Requin en 2014, la BNP est un symbole du capitalisme à la française. Avec 170 filiales déclarées, BNP Paribas est la banque française la plus implantée dans les paradis fiscaux : 29 filiales au Luxembourg, 10 en Irlande, 7 en Suisse et 6 dans les îles Caïmans. » poursuit Daniel Romary.
Autre revendication : le retrait de Sofiprotéol-Avril des projets d’usine de 23000 porcelets des Sables-d’Olonne en Vendée et de Trébrivan en Côtes d’Armor. « Nous allons mettre la pression sur Sofiprotéol-Avril pour que le groupe se désengage de ces usines. » assure Martine Huet. Avec  un chiffre d’affaires de 7,3 milliards d € , Sofiprotéol embauche 8300 salariés et possède 77 sites de production en France. Le groupe détient des marques comme Lesieur, Puget et Matines et produit aussi bien des volailles et des porcs que des cosmétiques.Dossier à suivre




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *