Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Alain, François, Philippe, Dominique…et les autres. Qui sera le nouveau président du Conseil Général ?

image_pdfimage_print

Nous ne sommes pas dans un film de Claude Sautet, mais le titre de cet article pourrait y ressembler. Le synopsis du long métrage date un peu c’est vrai, mais il signifiat à l’époque « des  amis de longue date, Vincent, François, Paul – respectivement chef d’entreprise, médecin et écrivain – tous la cinquantaine ». Les amis de 30 ans on sait comment ça finit ! « Je vous demande de vous arrêter ! » L’histoire de  l’élection du futur président du conseil général qui aura lieu jeudi prochain est un peu différente, mais ce sont bien des quinquagénaires qui sont en lice et, pour certains, des amis de toujours.  Ils auraient pu être médecin ou écrivain, ils sont en l’occurrence élus de la république version nouvelles départementales. Alain, François, Philippe et Dominique ce sont Roussel, Vannson, Faivre et Peduzzi présentés comme des élus potentiels. Ce sont les noms qui ressortent le plus souvent des discussions de couloir  depuis la révélation des résultats du 1er tour…et bien avant !  C’est dire si le lobbying entre conseillers et conseillères va bon train actuellement  entre rencontres improbables et coups de téléphone opportuns.

La politique  se réduit-elle à une succession de mains passées dans le dos. « tiens,  salut toi, comment tu vas ». Certainement pas même si l’on sait que le serrage de « pognes » a forcément un effet  sur ses électeurs à fortiori sur ses collègues. On a tendance à minimiser  toujours le rôle des élus, qui finalement se battent au quotidien pour des convictions profondes et généralement afin d’améliorer ce qu’ils pensent pouvoir changer. Alors  forcément, au delà du titre de meilleur des meilleurs, il y a la responsabilité, celle de tout un département. Qui succédera à Christian Poncelet, le cinquantenaire de la politique départementale !  Doit-on s’attendre à un changement de jeu de cartes et d’atouts ? Sans doute pas sur le fond,  l’assemblée reste à droite, mais la manière et la forme  devraient  évoluer au fil du temps et de l’installation du nouvel élu, des nouveaux élus. On en saura un peu plus voire beaucoup plus jeudi lors de l’élection du président et des vices présidents. Alain, François, Philippe, Dominique pourraient en effet sortir du chapeau à moins qu’un outsider resté en marge jusqu’à présent crée la surprise…Et pourquoi pas une femme ! Oui une femme comme pour confirmer que la parité est aujourd’hui  ancrée dans les coutumes électorales françaises.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *