Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

l’AVC, c’est quoi ? par le Dr Huttin Chaque année 130 000 personnes sont victimes d'un AVC en France

image_pdfimage_print
Le Dr Huttin en conférence

On ne badine pas avec sa santé. Mieux vaut être informé avant même d’être mis au pied du mur….Surtout quant il s’agit d’accident vasculaire cérébral.

Chaque année, en France, 130 000 personnes sont victimes d’un AVC et près de 50 000 en meurent. C’est donc presque naturellement que le Dr Hutin, neurologue à Épinal, était en conférence  à la résidence Bon Repos sur fond de statistiques évocatrices : toutes les 5 secondes un AVC se produit dans le monde se traduisant pour les sujets par un arrêt brutal de la circulation sanguine au niveau du cerveau.
La conférence avait pour but de faire passer un message préventif. Selon le neurologue spinalien, une bonne hygiène de vie permet d’éviter l’AVC. « Il faut surveiller son alimentation et faire du sport. Au moins une fois par semaine. Si on néglige l’hypertension artérielle, on a 7 fois plus de risque de faire un AVC » commente le Dr Hutin. Le tabac : à éviter…L’alcool : un verre de vin par jour….sans oublier de consommer régulièrement  des fruits et des légumes tout en pratiquant une activité sportive régulièrement

Les pensionnaires de la résidence Bon repos

Quant à la  réactivité face à l’adversité, le Dr Huttin est clair. « Si une personne souffre d’une baisse de la vue d’un œil, d’une perte de l’usage de la parole et d’une perte de l’usage d’un membre, il faut faire le 15 qui vous donnera des consignes précises. Quand une personne est victime d’un AVC, il faut agir très vite. On a 4h30 pour agir. Après il y a de grosses séquelles ! » précise-t-il.

Quant aux conséquences d’ un AVC, elles sont très variables généralement liées à la région touchée du cerveau.  D’ailleurs seulement 1 individu sur 10 récupère totalement ses capacités. On parle généralement de difficultés d’élocution, de problèmes de mémoire et de paralysie de certain membres.
Depuis le mois de septembre 2013, l’hôpital d’Épinal a ouvert une unité néo-vasculaire qui possède 4 lits.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *