Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Épinal – Paul Emile Victor accueille des enfants autistes en maternelle Une première en Lorraine

image_pdfimage_print

Épinal est une fois de plus précurseur en matière éducative.  Depuis novembre dernier, elle accueille en effet à l’école Paul Emile Victor la première unité d’enseignement en maternelle en Lorraine pour enfants autistes ou présentant des troubles envahissant du comportement (TED).

Cette unité fait suite au 3ème plan autisme 2013-2017 et au plan d’actions régional de l’ARS de Lorraine.

Dans ce projet la ville d’Epinal, l’Association Vosgienne de Sauvegarde de l’Enfant et de l’Adulte (AVSEA) et  le Rectorat et l’Agence Régionale de Santé de Lorraine (ARS) qui ont formalisé leur partenariat en signant une convention le 30 janvier 2015 dans les locaux de l’école.

Le dispositif, porté par l’Association Vosgienne de Sauvegarde de l’Enfance et de l’Adolescence (AVSEA), constitue une unité d’enseignement de l’Institut Médico-Educatif (IME) Jean Poirot situé à Fontenoy le Château.

À l’image de la Ville,  l’école Paul Emile Victor est  très impliquée dans l’accueil d’enfants à besoins spécifiques.  Loin d’être novice en matière d’intégration scolaire, elle accueille depuis de nombreuses années dans sa Clis (classe pour l’inclusion scolaire) des enfants présentant des troubles fonctionnels auditifs.

La nouvelle unité créée offre 7 places pour des enfants âgés de 3 à 6 ans, présentant des troubles du spectre autistique (ou autre troubles envahissant du développement) et n’ayant pas acquis suffisamment d’autonomie et de niveau de langage.

Cet accueil spécifique a un coût. Pour la création et le fonctionnement de cette unité, l’ARS octroie un financement de 280 000 euros par an à l’AVSEA. Une telle structure exige la mise en place de moyens humains supplémentaires.  Enseignant spécialisé, aide éducateurs, psychologue, orthophoniste, ce sont en moyenne 4,5 personnes qui interviendront auprès des 7 enfants. Une équipe éducative renforcée nécessaire pour que petit à petit s’élargisse le chemin qui les mènera de “leur monde » au notre.

Le 3ème plan autisme prévoit dans un premier temps une unité d’enseignement dans chaque académie avant une généralisation à une par département.  C’est donc chose faite pour les Vosges et c’est à Épinal.

Pour aller plus loin « AUTISME en quelques chiffres » (Source ARS)

Dans le cadre du Plan d’action régional pour l’Autisme décliné en Lorraine, le développement de l’accompagnement précoce des enfants est une des actions prioritaires définies par l’ARS.

Concrètement, en termes d’évolution de la capacité de l’offre, ce plan d’action Autisme prévoit principalement :

– la requalification de places d’Institut Médico-Éducatif déficients intellectuels en places d’Institut Médico-Éducatif pour enfants souffrant d’autisme et de troubles envahissants du développement,

– l’extension de 11 places de MAS (Maison d’Accueil Spécialisée) Autisme,

– la mise en place d’une équipe mobile en Moselle pour analyser, accompagner, prévenir les comportements difficiles,

– la création de :

• 30 places de FAM (Foyer d’Accueil Médicalisé), •15 places de SAMSAH (Service d’Accompagnement Médico-Social pour Adultes Handicapés), • 85 places de SESSAD (Service d’Éducation Spéciale, de Soins et d’Aide à Domicile),

Afin de créer ces 85 nouvelles places en SESSAD, l’ARS de Lorraine a lancé, le 12 décembre 2014, 5 appels à projets portant sur la création de 67 places de SESSAD pour enfants atteints de Troubles du Spectre Autistique (TSA).

L’ouverture des places est prévue pour la rentrée scolaire de septembre 2015 :

  • 46 places en Moselle,
  • 10 places en Meurthe-et-Moselle
  • 11 places en Meuse.

Ces 67 places sont complétées par 18 places venant renforcer la capacité d’accueil de services existants :

  • 8 sont installées depuis la rentrée 2014 à Nancy (54),
  • 2 depuis octobre à Saint-Avold (57),
  • 8 seront ouvertes dans les Vosges pour la rentrée scolaire de septembre 2015.

Ces 85 places sont à ajouter aux 76 existantes, ce qui à terme portera à 161 le nombre de places de SESSAD proposées sur le territoire lorrain, soit plus du doublement de la capacité actuelle.

5,5 M€ sont engagés par l’ARS pour les personnes souffrant d’autisme et de troubles envahissants du développement, dont 2,4 M€ pour la création des 85 places de Service d’Éducation Spécialisé, de Soins et d’Aide à Domicile (SESSAD) pour enfants atteints de Troubles du Spectre Autistique (TSA).

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *