Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Dépister son diabète, c’est possible Journée de sensibilisation le mardi 10 mars

image_pdfimage_print
Bertrand Romary à droite, à gauche le président Pascal Févotte

Environ 3 millions de personnes en France sont atteintes d’une maladie rénale. Une maladie qui ne fait que progresser puisque plus de 10 000 personnes chaque année apprennent qu’elles souffrent d’une insuffisance rénale chronique  nécessitant une dialyse ou une greffe.Une information conséquente et approfondie sur l’insuffisance rénale et sur le diabète aura lieu le mardi 10 mars de 14h à 16h à la salle de spectacles rue Henri Sellier à Épinal. Un médecin et une diététicienne  seront présents afin de répondre à toutes les personnes intéressées directement ou pas par le sujet avec à l’appui un dépistage  organisé le jeudi 2 avril au centre social Denise Louis d’Epinal de 9h à 12h et de 13h30 à 17h et au centre social Bitola-Champbeauvert de 9h à 12h.
En 2013, une journée similaire avait déjà eu lieu dans le quartier permettant  de dépister 179 personnes dont  9 personnes d’entre elles avaient été dirigées vers un  laboratoire pour faire des examens approfondis.
Même chose pour le diabète un an plus tard avec une journée également de sensibilisation au  Centre social Bitola. Là encore environ 70 personnes étaient dépistées dont 10 avaient un taux de glycémie supérieure à la moyenne.
« On note une forte progression des personnes dialysées suite à un problème rénal. Les problèmes de rein sont liés à l’équilibre alimentaire, l’hygiène de vie. Malheureusement, on ne soigne pas les maladies rénales. L’intérêt est donc de le savoir le plus tôt possible pour éviter la dialyse. » commente Pascal Fevotte, le président de l’association des insuffisants rénaux des Vosges. « On fait beaucoup de prévention et lors de nos opération on découvre de nombreux diabétiques qui s’ignoraient» poursuit Bernard Romary « Dès qu’une personne a une glycémie à jeun supérieur à 1,26g/l on lui dit d’aller voir son médecin généraliste et de faire une prise de sang. »
La journée du 2 avril est gratuite et ouverte à tous.
Renseignements sur ces journées auprès du Centre social Bitola et Denise Louis.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *