Search
dimanche 11 décembre 2016
  • :
  • :

Charlie Hebdo – Mosquée d’Épinal, l’ Acmv, condamne les attentats "ces atrocités sont interdites, inacceptables et douloureuses !"

image_pdfimage_print

Communiqué officiel de l’association Acmv

(Association Culturelle Musulmane des Vosges)

Traduction :

Suite aux dramatiques évènements survenus à Paris, dans les locaux du journal « Charlie Hebdo », nous tenons à signifier notre douleur et tristesse.

Il n’existe d’autre position possible que la condamnation pour de tels actes commis semble-t-il au nom de l’islam et qu’Allah et son prophète n’agréent pas.

A notre connaissance, il n’existe aucun savant ou érudit, imam ou connaisseur du saint coran qui accepte cette idéologie dévastatrice ou qui légitimerait ces crimes. Au contraire leur condamnation a toujours été claire et unanime, tant pour les derniers évènements que pour ceux qui ont secoué d’autre régions du monde auparavant comme l’Espagne, l’Angleterre, le Nigéria, le Maroc, l’Algérie …

Depuis la trentaine d’années au cours de laquelle nous fréquentons les mosquées en Europe et dans les pays musulmans, nous n’avons jamais vu ou entendu de message se rapprochant de celui que semblent suivre les auteurs de tels actes criminels. C’est à se demander d’où sortent ces gens !!

Au cours d’une conversation téléphonique avec le savant cheikh Taher Toujgani, il a indiqué la même position et la même condamnation.

Ce drame est d’autant plus triste qu’il survient pendant le mois de naissance du messager d’Allah, prières et bénédictions sur lui. Au cours de ce mois, beaucoup de musulmans se souviennent de l’éthique si noble du dernier des prophètes, de sa patience stoïque face aux insultes et tortures physiques ou morales de toutes sortes. Ses réponses alternèrent de « O Allah ! Pardonne à mon peuple car ils ne savent pas » à « je n’ai pas été envoyé pour maudire autrui, mais comme une miséricorde pour autrui » ou d’autres répliques sur le même ton.

En tant qu’imam, en tant que musulman, en tant qu’acteur de notre société, une seule réponse est possible : ces atrocités sont interdites, inacceptables et douloureuses ! C’est cette position qui a été communiquée par les instances musulmanes locales (l’Association Spinalienne Culturelle des Musulmans des Vosges – ASCMV), régionales (Conseil Régional du Culte Musulman – CRCM, le Conseil Lorrain des Imams, Aumôniers et Prédicateurs – CLIAP) ou nationales (le Conseil Français du Culte Musulman – CFCM), c’est également la position des apprenants-élèves des sciences religieuses et du Noble Coran




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *