Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

12 ans tout juste, le Château de Lunéville s’embrasait Doit-on redouter "la malédiction" cette nuit?

image_pdfimage_print
Captures écran -Label images TV

Il y a 12 ans, la Lorraine voyait une partie de son « petit Versailles » partir en fumée.

Dans la nuit du 2 au 3 janvier 2003 le Château de Lunéville, joyau architectural et patrimonial de notre région, est touché par un dramatique  incendie qui détruit le musée des faïences, les anciens appartements ainsi que la bibliothèque.   8000 ouvrages finissent en cendre comme de nombreux tableaux et objets précieux.

Captures écran -Label images TV

Cette nuit là, les flammes sont impitoyables. Le feu est attisé par un vent de près de 100 km/heure qui  complique gravement l’intervention des 150 pompiers alors mobilisés. De plus, l’eau  concourt  à la détérioration et à la destruction de certaines oeuvres. Le sinistre ne sera maitrisé qu’au terme d’une longue nuit de lutte. Au lever du jour, les Lorrains sont sous le choc et prennent alors conscience des pertes inestimables engendrées par le sinistre.

Beaucoup ont alors à l’esprit “La malédiction”.

Demeure officielle des Ducs de Lorraine au 18ème siècle, “le Chateau des lumières” serait en effet frappé par une terrible malédiction qui aurait débuté le jour de son achèvement,  le 3 janvier 1719.  Depuis cette date, il a été touché par une série d’effroyables incendies, 13 au total, pour la plupart inexpliqués. Chose troublante, la plupart d’entre eux se sont déclarés presqu’à la même date (dans les premiers jours de janvier) .

En 1739, 1759, 1789, 1849, 1961 et donc le dernier il y a 12 ans en janvier 2003.

On raconte que “le Duc de Lorraine, Stanislas Leszczinski, qui aurait lui même péri dans les flammes le 5 février 1766, avait, quelques années avant sa mort, conclu un pacte secret avec son confident, le nain Nicolas ferry :  ‘celui qui trahirait ce pacte  serait, toute sa vie, frappé de malheurs et périrait par le feu’ . »(source Histoires-Paranormales) .

Stanislas aurait-il trahi le pacte ?

Pour ce qui est de l’incendie de 2003, nul fantôme pyromane n’est à  incriminer semble-t-il. Un court-circuit dans la chapelle  serait à l’origine de l’embrasement de toute l’aile sud du château.

La nuit vient de tomber ce 2 janvier 2015…. On frissonne.

Vla / Épinal Infos

Jean-Yves Barlier a compilé pour nous les réactions d’après le drame.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *