Search
lundi 5 décembre 2016
  • :
  • :

Sports – Presque tout faux avant la trêve : On est nuls ? Les clubs de l’agglomération spinalienne ne sont pas au top !

image_pdfimage_print

sportsLes amateurs de sport de la région d’Épinal ont vécu de meilleurs moments.

Nous arrivons bientôt à la trêve, dans la majorité des disciplines sportives, et le bilan est contrasté, même si rien n’est joué.

État des lieux :

Le bonnet d’âne est à poser sur la tête des joueurs du SAS football.

Le championnat de National est exigeant, on le savait, de là à truster la dernière place après 15 matchs… non. Cette équipe et son staff valent mieux que cela. « C’est dans la tête docteur ? »

Il y a de quoi se poser des questions quand ce groupe, le weekend passé, a été incapable de dominer Marseille/Consolat (1-1), autre cancre du championnat qui nous devance de 5 longueurs !!!

Le hockey sur glace nous a fait, et nous fera encore rêver.

Mais les batteries sont HS semble-t-il en cette fin d’année. Le haut du classement s’est doucement éloigné et si les « Gamyo » l’ont emporté samedi face à Amiens (4-3 ap), la belle dynamique du début de saison semble enrayée.

L’objectif d’un titre dans les 5 ans est toujours d’actualité.

La très bonne surprise est venue du handball. Malgré la « rouste » prise dimanche face à Semur (23-28) les garçons, se situent à la deuxième place du classement de leur poule de N1.

Chapeau pour un promu !

Les filles ont beaucoup de mal en N1. Une nouvelle gifle prise à Sanvre Avesnois (33-25) le confirme, il faudra que nos handballeuses haussent leur niveau pour se maintenir, elles sont actuellement avant-dernières.

En basket, le GET Vosges est déconcertant ! On leur prédisait le pire, avec un effectif très jeunes, mais les joueurs ont montré de la force de caractère et ont su jouer sur un point fort : la défense.

Reste  qu’ils sont capables de beaux « trous d’air » comme face à Quimper malgré une victoire (72-70). Hypothèse basse, le maintien. Hypothèse haute, qui sait… ?

En volley, les garçons assurent. Premiers de leur poule de N2, les Spinaliens du SAS sont à 3 victoires (d’avance) de leur concurrent le plus proche, malgré un tie-break perdu dimanche à Strasbourg.

Les filles  du CAME nous font de leur côté un championnat « planplan », la victoire 3 sets à 2 à Méximieux (qui dit mieux ?) ne doit pas faire oublier que le championnat de N3 est rude et ne supporte aucun relâchement.

Bref, on n’est pas nuls, mais on peut (doit) s’améliorer.

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *