Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Jumelage – « Initiative pro Pfälzerwal​d » et le Collectif Vosges Horizon Durable unis autour de l’Éolien

image_pdfimage_print

L’association « Initiative pro Pfälzerwald », l’alliance « Energiewende für Mensch und Natur » et le Collectif Vosges Horizon Durable se sont rencontrés le samedi 29 novembre 2014 au Col du Bonhomme pour établir un jumelage. (Lire la charte)

Vosges Horizon Durable informe via un communiqué sur les tenants et aboutissants de cette union :

« Le choix du Col du Bonhomme est symbolique puisqu’un projet d’implantation de 5 éoliennes menace ce site emblématique fréquenté par le Grand Tétras.

Le but de ce jumelage est d’informer et de sensibiliser la population de part et d’autre du Rhin des véritables enjeux de la transition énergétique et de dénoncer les dérives de l’éolien qui impactent nos deux pays.

Allemands et Français soulignent la nécessité d’établir une véritable politique de l’énergie en développant trois axes :

  • il s’agit tout d’abord de revoir nos habitudes et de consommer moins et mieux ;
  • il est impératif de réduire la consommation d’énergie pour le chauffage en revoyant en particulier l’isolation de nos maisons et en respectant de nouvelles normes de construction ;
  • il faut absolument diversifier nos sources d’énergie et diminuer notre dépendance énergétique par un véritable mix énergétique. Le développement des énergies renouvelables s’inscrit dans ce cadre.

Si les deux premiers points sont unanimement reconnus, diminution de la consommation et meilleure isolation,  c’est le développement des énergies renouvelables qui doit faire débat. Il est impératif de distinguer parmi les énergies renouvelables celles qui sont fiables de celles qui sont aléatoires. L’hydraulique, la géothermie et la biomasse constituent le socle des énergies renouvelables. Le solaire et l’éolien sont intermittents et ne peuvent constituer qu’un appoint.

L’éolien ne diminue pas les émissions de CO2 en raison du recours aux centrales thermiques nécessaires pour compenser l’incontournable intermittence de cette source d’énergie. En outre, non seulement le  prix de l’électricité ainsi produite est scandaleusement élevé mais il oblige le financement de nouveaux moyens de régulation et un important renforcement du réseau électrique européen dont il menace l’équilibre. De plus, la construction de ces nouvelles lignes à haute tension entraîne une insupportable agression de l’environnement et des paysages. Il engouffre des fonds publics colossaux pour maintenir un marché artificiel lui permettant d’exister bien que techniquement non rentable.

Plus révoltant, les excès de ce marché artificiel érigent de véritables fortunes privées financées par les populations qui payent leur électricité très chère sans  qu’elles bénéficient en retour de réelles améliorations écologiques, bien au contraire. Il ruine lourdement le patrimoine naturel et culturel commun que sont les paysages ruraux et nos édifices historiques. Il dévalorise les biens privés, les habitations fruits de toute une vie de travail pour nos compatriotes. Enfin, il dégrade considérablement la qualité de vie des riverains jusqu’à altérer la santé de nombreux d’entre eux.

Allemands et Français dénoncent le développement de l’éolien qui envahit nos campagnes, détruit nos paysages et notre cadre de vie, expose nos populations à des nuisances disproportionnées et menace la santé des citoyens. L’invasion de nos paysages par ces machines géantes au bénéfice de lobbies financiers ou politiques est un véritable non sens écologique, technique, économique et social.

Ce jumelage constitue les prémices d’une véritable coopération entre les citoyens de nos deux pays confrontés aux mêmes nuisances de l’éolien. Rendez-vous est déjà pris pour poursuivre cette action en début d’année 2015 et concrétiser ce jumelage côté allemand dans la forêt du Parc Naturel et réserve biosphère du Pfälzerwald. »