Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Social – Les patrons aussi font la gueule! Appel à manifestations diverses

image_pdfimage_print

Le temps est au ras le bol et les manifestations se suivent. De gauche, de droite de tous bords la colère s’exprime.

La politique menée semble bien ne convenir à personne. Mais fait rare, nul ne semble épargné, privilégié et chacun y va donc de son courroux. Une politique qui ne satisfait personne? Tous à la même enseigne et chacun y « prend pour son grade »? La rupture du peuple avec ses dirigeants se confirme.

En attendant tout le monde semble d’accord pour s’opposer aux mêmes.

Ironie du sort: François Hollande n’atteindrait il pas finalement un objectif qu’il s’était fixer, la réalisation d’une forme d’unité nationale quand son prédécesseur était taxé de diviser les Français et plus encore de les monter les uns contre les autres?

Après les notaires (lire notre article), les militants écologistes avec le barrage de Sivens et le décès de Rémi Fraisse (Lire notre article), les personnels du transport (Lire notre article), l’AMV (lire notre article) et plus dernièrement les agriculteurs (Lire notre article) c’est donc au tour des chefs d’entreprise d’exprimer leur colère.

Geoffroy Roux de Bezieux (afp archive)

(Source Afp).

Le vice-président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, a annoncé ce vendredi une mobilisation de ces derniers à partir du 1er décembre, lors d’une interview à BFM Business. «On va simplement manifester sous diverses formes. Il y aura des réunions, il y aura des témoignages, certains descendront peut-être dans la rue (pour dire) le ras-le-bol et la souffrance des patrons français», a-t-il déclaré.

«Il y a un patron de PME qui se suicide tous les deux jours, les trésoreries sont à sec, les défaillances d’entreprises sont au plus bas et le gouvernement rajoute pratiquement chaque jour une petite taxe par là, une mesure de complexité par là, donc il y a un vrai ras-le-bol», a-t-il souligné, citant en exemple la mise en place du compte pénibilité et de la loi Hamon. Ce dernier texte demande notamment aux patrons de petites entreprises d’informer les salariés de leur intention de vendre leur société au moins deux mois à l’avance.
La plupart des organisations patronales (Medef, CGPME, UPA, entre autres) se sont montrées unies ces dernières semaines pour envisager une mobilisation, notamment contre la loi Hamon, mais sans en préciser jusqu’ici la forme, ni la date précise.
Le vice-président du Medef s’exprimait au lendemain de l’intervention de François Hollande sur TF1. Le chef de l’Etat a notamment affirmé à cette occasion que la baisse des impôts était «engagée» et promis qu’aucun impôt supplémentaire ne serait créé d’ici la fin de son quinquennat. «Le discours d’hier soir n’est pas à la hauteur, il est loin de ce qu’il faut faire», a estimé M. Roux de Bézieux.

Et maintenant… À qui le tour de manifester? (Nous y songeons pour une augmentation.. :-)

Épinal Infos




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *