Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Grande région – Adresse actuelle : impasse du « trou du cul » alsacien

image_pdfimage_print
Après l’adoption de la carte définitive des nouvelles grandes régions (lire notre article), il est une question qui se pose, celle de la dénomination de ces dernières dont la nôtre qui, cela  est une évidence,  ne peut rester à l’état d’ « Alsace Champagne-Ardenne Lorraine » .
Quel “petit” nom donc pour notre future grande région, qui soit autre que celui évoqué par le député UMP Antoine Herth et qui a provoqué à la veille du vote à l’Assemblée un incident, en  la baptisant « Achlor, » autrement dit phonétiquement « Arschloch » soit  « trou du cul » en allemand et alsacien ? 
 
Si  cela a pu faire sourire certains,  d’autres n’ont guère apprécié ce « jeu de mot hasardeux », à l’image des deux députés PS de la région, Philippe Bies et Armand Jung, qui se sont dits « outrés » par de tels propos.
Force est pourtant de reconnaitre qu’Antoine Herth n’a au demeurant qu’appliqué l’article 2 du projet de loi de la réforme, qui stipule que le nom provisoire des nouvelles collectivités « est constitué de la juxtaposition, dans l’ordre alphabétique, des noms des régions regroupées, à l’exception de le région constituée du regroupement de la Basse-Normandie et de la Haute-Normandie qui est dénommée « Normandie”.
 
Il revient tout d’abord au gouvernement de choisir un nom provisoire et  la nouvelle assemblée élue des régions fusionnées (décembre 2015) disposera ensuite de six mois pour proposer un nom définitif.
 
Si ce n’est “Achlor”, qui on le comprendra aisément ne peut-être retenu « Achlors, quel nomch? » 
 
Le plus vite sera le mieux car pour l’heure, l’article 2 nous astreint au « trou du cul » en attendant que le gouvernement vienne nous sortir de cette impasse et nous propose une autre issue…
Vla / Épinal Infos



Une réaction sur “Grande région – Adresse actuelle : impasse du « trou du cul » alsacien

  1. lehibou

    ah oui , quand il s’agit de défendre une école ou encore la poste et ses heures d’ouverture « custom » en milieu rural , là en entend personne , mais pour sauvegarder des places de conseiller départemental ou régional et des places de député indemnisées à 6000€ par mois , ah là il y a du monde …!!!

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *