Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Vosges – De l’été à l’hiver : la neige de retour au delà de 1 000 mètres dès mercredi

image_pdfimage_print

Les températures ont atteint des sommets durant le week-end, dépassant parfois les 25 degrés sur la moitié nord, et localement plus de 30 degrés dans le sud-ouest. Mais le passage de l’ancien cyclone Gonzalo ce mardi va occasionner un brutal changement de temps, selon Frédéric Decker de MeteoNews.

Des températures estivales en deuxième quinzaine d’octobre, ce n’est pas inédit, mais très inhabituel. La cause ? Un anticyclone sur l’Europe Centrale et une dépression sur l’océan, cette dernière faisant office de « pompe à chaleur » en aspirant l’air saharien très chaud pour le diriger vers la France, situé entre les deux grands centres d’actions.

Des records sont tombés

Dimanche, les températures minimales ont été de 17.1°C à Lons-le-Saunier, record décadaire (Jura, station ouverte en 1972), ancien record 16.6°C.

17.5°C, record mensuel à Calais (station ouverte en 1991) battant les 16.1°C du 5/10/2011.

Températures maximales : 25.7°C, record décadaire à Strasbourg battant les 25.0°C du 11/10/1945. A Strasbourg, il s’agit de plus du jour de chaleur (T>25°C) le plus tardif jamais observé. 26.8°C à Sélestat (station ouverte en 1992), record décadaire, ancien record 24.3°C. Samedi, la palme de la chaleur est revenue à Biscarrosse. Avec un maximum de 30,9 degrés, cette station s’est offert le luxe de battre un record de chaleur… mensuel, ce qui est bien surprenant un 18 octobre ! L’ancien record était de 30,4 degrés le 3 octobre 1983.

Le maximum national appartient à Dax avec 31,5 degrés sous abri samedi après-midi. Il s’agit d’un nouveau record de chaleur décadaire et sur la deuxième quinzaine qui efface les 30,1 degrés du 18 octobre… 2013.

Et après ?

Après avoir frappé les Bermudes, le cyclone Gonzalo a été repris dans la circulation générale de l’atmosphère en faiblissant rapidement. Il va toucher l’Europe Occidentale et la France mardi, apportant des pluies parfois soutenues et surtout des vents forts à violents, y compris dans les terres sur une large moitié nord. Les rafales pourront alors atteindre les 70 voire 80 km/h dans l’intérieur sur un bon quart nord-est jusqu’au Bassin Parisien et jusqu’en région Centre. Près des côtes de la Manche et de la mer du Nord, les bourrasques vont culminer autour de 100 km/h, localement un peu plus. Même topo sur les crêtes montagneuses, des Vosges aux Alpes, où les 100 km/h pourront être dépassés.

De l’air très frais voire froid va s’engouffrer derrière l’ex-cyclone dès mercredi, faisant chuter les thermomètres (jusqu’à 15 degrés de moins par rapport au week-end). L’automne va donc revenir en fanfare… On pourra même parler de conditions hivernales sur les reliefs de l’est où la neige fera son retour dès 1000 mètres d’altitude seulement.

Le calme reviendra ensuite au retour de conditions anticycloniques : grisaille et brouillards seront alors nombreux, mais le soleil sera aussi assez présent sous des températures de saison.

Frédéric Decker, MeteoNews SA, lundi 20 octobre 2014, 14 heures 00.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *