Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Cri de colère du Collectif Sans papiers : « Non à l’acharnement contre les migrants ! Le préfet doit rendre des comptes !!! »

image_pdfimage_print
(Archive)

Jean-Louis Didelot et les membres du Collectif  Sans Papiers poussent un cri de colère et demandent au Préfet des Vosges de rendre des comptes :

« Nous venons d’avoir ce jour confirmation de ce que nous dénoncions publiquement la semaine dernière, à savoir qu’à force d’acharnement contre les migrants, le préfet des Vosges, comme nombre de ses collègues, se met hors la loi  en voulant à toute force expulser les demandeurs d’asile avant même qu’ils n’aient pu exercer leur recours.

Ainsi la Cour nationale du droit d’asile vient de reconnaître à un couple rom de Serbie le statut de réfugié avec attribution de la carte de 10 ans, alors même que le préfet leur avait envoyé d’abord une obligation de quitter le territoire français, puis une assignation à résidence avec obligation de pointer quotidiennement à la police, au point que la jeune femme a fait un malaise et a dû être hospitalisée. Aujourd’hui qui va réparer le préjudice ?

Est-il normal de retrouver tant de gens en suivi psychiatrique, des personnalités détruites, des enfants traumatisés ? Les responsables de cet état de fait doivent rendre des comptes, et ce à tous les niveaux de l’État.

Monsieur le Préfet, veuillez s’il vous plaît faire cesser ces mesures indignes. Assez d’arrogance et de mépris.  Stop au discours sécuritaire qui conduit à la stigmatisation de l’étranger et au rejet de l’autre. Nous ne laisserons pas transformer les victimes en coupables ni bafouer les droits fondamentaux de tout être humain. »

Lien accompagnant le communiqué




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *