Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Épinal – « TOURMENTS » au Musée de l’image : une exposition «baroque» !

image_pdfimage_print

Le Musée de l’image va surprendre! En effet il propose une exposition «baroque» !

 

Avec TOURMENTS, il convie à un véritable parcours au fil de nos mythes et de nos arts…

Et surtout, il  propose une rare occasion en France de découvrir le travail vidéo de CRISTINA LUCAS, une artiste intelligente et engagée.

Alors prenez quelques minutes pour en savoir plus sur cette  nouvelle exposition, qui sera proposée seulement du 13 décembre 2014 au 15 mars 2015.

________________

TOURMENTS

histoires d’amours

&

Cristina Lucas, vidéos

Les histoires d’amour, dont est si friande l’imagerie populaire, ont surtout été des histoires d’amours tourmentées.

 

La nouvelle exposition du Musée de l’image, tout en présentant les images de Geneviève de Brabant, Pyrame et Thisbé, Paul et Virginie… s’intéresse surtout aux rapports qui se sont tissés entre imagerie, estampe, littérature, peinture et sculpture mais aussi théâtre et opéra…

 

Ainsi au fil de l’exposition, parmi les œuvres présentées, vous pourrez voir des esquisses de Gustave Moreau, des estampes de Goltzius ou de Baldung, un vase de Daum, des œuvres de Sébastien Gouju ou de Patrick Neu… et en « dialogue », des extraits vidéos d’opéras dont Atys de Lully, Fairy Queen de Purcell, et bien sûr, Artaserse de Vinci.

En connivence, les vidéos de l’artiste espagnole CRISTINA LUCAS réinterrogent nos mythes, nos certitudes, nos images.

 

Ces tourments qui font détruire à l’artiste – sans fin – une sculpture de Moïse qui ne peut répondre, réinventer l’icône de la République qu’est le tableau La liberté guidant le peuple de Delacroix ou accompagner vers une forêt originelle une femme révoltée, quand toute envie d’affronter la société est perdue, pour redevenir soi-même…

 

Ces tourments ne nous mettent-ils pas en face de nos traditions patriarcales, de nos mythes devenus images, de nos sociétés de dépendance, sur lesquels porter un nouveau regard se révèle si nécessaire ?…

 

Avec les vidéos : Habla, prêt du Frac Lorraine,

La liberté raisonnée et To the Wild, prêts de l’artiste




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *