Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Justice – Le Vosgien Yann Bello condamné à 25 ans de réclusion pour le meurtre et le viol de son épouse

image_pdfimage_print

 

Source : AFP.

Yann Bello a été condamné ce vendredi par la cour d’assises de Charente-Maritime à 25 ans de réclusion criminelle pour le meurtre et le viol de sa femme. Ce verdict pourrait peser lourd dans la procédure de révision engagée par Raphaël Maillant, condamné pour meurtre dans les Vosges sur les accusations de Yann Bello. En ne retenant pas la préméditation, les jurés de Saintes ont toutefois évité à cet homme la réclusion criminelle à perpétuité…

«Les remous de l’affaire Maillant ont pesé dans les délibérations», a déploré auprès d’un correspondant de l’AFP l’avocat de Yann Bello, Me Lee Takhedmit, jugeant la peine «lourde».

En ne retenant pas la préméditation, les jurés de Saintes ont toutefois évité à son client la réclusion criminelle à perpétuité que le représentant du parquet général avait requise pour assassinat, a relevé l’avocat.

Faits remontant à 2011

Yann Bello a toujours nié avoir prémédité le meurtre et le viol de son épouse Charlène, à La Rochelle en 2011.

Après son interpellation, le cuisinier de 44 ans avait cependant rapidement reconnu le meurtre de sa femme, de 18 ans sa cadette et qui l’avait quitté huit mois avant les faits. Selon ses déclarations, c’est sous le coup de la colère qu’il l’aurait rouée de coups, puis étranglée à l’aide d’une serviette.

Ce crime présente de troublantes similitudes avec une autre affaire dans laquelle Yann Bello avait déjà été condamné dans les Vosges en 1997, mais seulement à deux ans de prison pour recel de cadavre et vol avec effraction.

Son meilleur ami de l’époque, Raphaël Maillant, avait en revanche écopé de 17 années de réclusion pour le meurtre de Valérie Bechtel, dont le corps contusionné avait été découvert en 1991 dans une forêt à Thaon-les-Vosges. Or la victime avait, elle aussi, été étranglée, à l’aide d’un torchon de cuisine retrouvé autour de son cou. Et Raphaël Maillant, condamné sur la base des accusations de Yann Bello, a toujours clamé son innocence.

Précédente affaire

Selon Yann Bello, Raphaël Maillant avait tué son ex-petite amie après un cambriolage chez les parents de la jeune fille pour y voler un magnétoscope, puis les deux amis avaient transporté le corps dans la forêt.

Après avoir passé près de 10 ans en prison, Raphaël Maillant a été libéré en 2004 et demande la révision du procès tenu en 1991 à la cour d’assises des Vosges, à Epinal. Après deux refus en 1999 et 2006, la justice a finalement saisi l’an dernier la Cour de révision des condamnations pénales, seule à même d’ordonner un nouveau procès.

Même si le procès de Yann Bello à Saintes ne portait pas sur le meurtre des Vosges, d’ailleurs frappé par la prescription, sa condamnation et les caractéristiques du crime commis à La Rochelle pourraient peser lourd dans l’examen de la requête en révision de Raphaël Maillant. Le cas de Raphaël Maillant doit être prochainement examiné par la Cour de révision, après que la justice a accepté une demande en ce sens en juillet 2013.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *