Search
lundi 5 décembre 2016
  • :
  • :

Épinal – Travaux : La SEV dénonce la destruction des couches archéologiques du secteur historique

image_pdfimage_print

La Société d’émulation du département des Vosges al alerte, via un communiqué, de la destruction des couches archéologiques du secteur historique de la ville d’Épinal qui serait, selon elle, consécutive aux travaux d’installation du chauffage urbain.

Elle demande aux élus et autorités compétentes d’entreprendre les mesures qui s’imposent dans les plus brefs délais.

Communiqué SEV :

« Les travaux d’installation du chauffage urbain à Épinal viennent de prendre un tour particulièrement critique en s’engageant dans le secteur historique de la basilique Saint-Maurice.

Les travaux réalisés il y a plusieurs semaines avaient probablement mis au jour le soubassement de l’hôtel abbatial place Saint-Goëry. Désormais, c’est la rue Thierry de Hamelant qui a été excavée sur deux mètres de profondeur et le réseau vient d’entrer sur la place de l’Âtre. En d’autres termes, la jonction entre la basilique et l’ancienne abbaye d’une part, le cimetière médiéval d’autre part, sont en train d’être traversés par de profondes tranchées.

Or, ces travaux sont réalisés sans aucune surveillance archéologique digne de ce nom. A priori, cela reste à confirmer, mais un premier sarcophage aurait été éventré sur le chantier (cliché ci-joint) et les couches funéraires sont d’ores et déjà bouleversées.

La Société d’émulation du département des Vosges s’alarme de cette situation particulièrement dommageable pour la connaissance et la sauvegarde des richesses archéologiques d’une cité dont le cœur, vieux de plus de mille ans, est aujourd’hui à la seule merci des engins de terrassement.

Depuis bientôt 190 ans, notre société veille à la sauvegarde et à la mise en valeur du patrimoine archéologique et architectural – comme en témoignent les collections du Musée départemental auxquelles elle a largement contribuées – et elle ne peut se résoudre à se taire face à ce saccage programmé. Qui, en effet, pouvait ignorer parmi les décideurs que le réseau traverserait ce secteur si sensible ? Qui pouvait croire que des tranchées de deux mètres de profondeur slalomeraient sans dégât entre les vestiges archéologiques ?

Si rien n’est fait, demain et les jours suivants, le cimetière médiéval d’Épinal continuera d’être attaqué. La Société d’émulation a fait son travail en prévenant à plusieurs reprises les autorités compétentes. C’est maintenant au tour des élus de prendre les mesures de sauvegarde qui semblent s’imposer.

Le bureau de la Société d’émulation du département des Vosges »


Accéder à l’édition complète d’Épinal Infos




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *