Search
lundi 5 décembre 2016
  • :
  • :

Un maire pris à partie dans son bureau par les gens du voyage

image_pdfimage_print
Le maire Simon Leclerc

Simon Leclerc, le maire de Neufchâteau, a informé tous ses amis de la situation sur sa page Facebook. Dimanche soir, il commençait par annoncer qu’il vient “de prendre un arrêté pour demander le départ des gens du voyage qui se sont installés en toute impunité sur un terrain communal”. Il ajoutait “je saisirai des demain le tribunal de grande instance en référé afin de le faire respecter! Je suis las devant de telles pratiques qui méprisent totalement les lois de notre République”.

Ce lundi, Simon Leclerc livrait une nouvelle information “J’ai eu ce matin une rencontre houleuse avec les représentants des gens du voyage à la mairie et je n’accepte pas les propos tenus à mon égard et les intimidations subies. Je me suis vu affublé d’un  » espèce de sale baveux  » et on a raccroché volontairement mon téléphone lorsque je souhaitais appeler la gendarmerie”. Et le maire de la sous-préfecture des Vosges de préciser “Je n’en resterai pas là: la procédure en référé en vue de libérer le terrain sera maintenue, une plainte déposée auprès du Procureur de la République pour les faits que je viens de préciser et deux autres pour vol d’eau et d’énergie par les concessionnaire




Une réaction sur “Un maire pris à partie dans son bureau par les gens du voyage

  1. LULU88

    Voilà le résultat d’une justice et d’une politique laxiste et les conséquences d’une Europe dont les portes sont -grandes- ouvertes… La République est piétinée !

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *