Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Hockey – Faux bond du coach américain Dan Brooks : explications d’Anthony Maurice,

image_pdfimage_print

dan brooks_ gamyoBien qu’annoncé vendredi dernier, lors de la soirée de présentation de « Gamyo Épinal » (Lire notre article) , comme étant le nouvel entraineur du club de hockey spinalien, le coach américain Dan Brooks, 46 ans a fait finalement faux bond et ne rejoindra pas les GAMYO Epinal.

Les dirigeants spinaliens ont appris ce mercredi matin via un communiqué du SC Bern,  la signature de Dan Brooks en tant qu’assistant coach pour le prestigieux club de LNA Suisse.

Le point avec le Manager Général, Anthony Maurice.

ANTHONY maurice-325x244

Anthony Maurice

Comment le club a-t-il appris la nouvelle ?
Hier matin, par le communiqué du SC Bern. Ce ne fut pas très agréable, et plus que surprenant compte tenu de nos récents échanges.
J’ai eu dans la foulée Danny Brooks, même s’il était un peu tôt chez lui ! Nous avons échangé pendant une heure au téléphone.

Quelles sont les raisons de cette situation ?
Il a évoqué des problèmes personnels graves, touchant sa famille proche. Il m’a ainsi expliqué qu’il ne se voyait pas prendre les responsabilités de Head Coach à Epinal.
Il devait nous rejoindre dans 15 jours, puisqu’il devait arriver le 25 juillet, pour une durée minimum de 8 mois.
Jusque-là, je pouvais comprendre, mais ça n’expliquait en rien le communiqué du club suisse.

Il a donc signé à Berne ?
J’ai pris tout naturellement contact avec Sven Leuenberger, le Directeur Sportif de Berne, qui m’a signifié que Dan avait effectivement signé un contrat d’assistant coach dans son club la semaine dernière.

Et quelle est la position du club helvète quant au fait que Dan Brooks était déjà sous contrat avec Epinal ?
Le Directeur Sportif de Berne m’a affirmé ne pas être au courant que Brooks était sous contrat chez nous. Dan lui aurait indiqué être en contact avec un club français, sans pour autant avoir signé. Pourtant, je vais être très clair sur ce point, j’ai un contrat signé par Dan Brooks en date du 21 mai 2014, sans aucune sorte de clause libératoire.

Quel est votre sentiment à ce sujet ?
J’ai tendance à croire la position de Berne. Dans la mesure où nous n’avions pas du tout officialisé la venue de Dan pour réserver la primeur de la nouvelle à nos supporters, le SC Bern n’avait a priori pas de moyen de le savoir, hormis par l’intermédiaire de Dan lui-même.
Je suis très déçu par cette situation, après tous les efforts consentis pour le faire venir.

Quelle va être la suite des événements ?
Je suis déjà au travail sur d’autres dossiers. La non venue de Dan Brooks ne ralentira pas notre projet, et je préfère que cela arrive maintenant que dans quelques semaines.
Le cahier des charges n’a pas changé : un coach moderne et au leadership reconnu, avec des compétences développées en termes de formation et de développement (notamment sur les aspects tactiques, techniques, vidéos, etc.).

Article à retrouver sur le Site Gamyo Épinal

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *