Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Crash du vol AH 5017– Deux Vosgiens de l’association Oxygène accompagnés de deux adolescents parmi les victimes

image_pdfimage_print

L’avion, qui transportait au moins 116 personnes, a disparu mercredi soir une heure après son décollage. Cinquante et un Français se trouvaient à bord, selon le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius.

Parmi eux, un couple de Raon-aux-Bois faisait partie du vol. Tous deux membres et créateurs de l’association Oxygène basée à Remiremont, André Joly, 60 ans et Jutta Zoller , 56 ans, étaient parents de deux grandes filles. 

Partis le 2 juillet, ils rentraient du Burkina Faso où ils étaient allés se rendre compte de l’avancée de chantiers lancés par l’Association.

Le couple accueillait des jeunes en difficultés confiés par les services sociaux. Deux d’entre eux âgés de 16 ans se trouvaient également à bord de l’appareil. 

Jointe aujourd’hui par téléphone Marie-Hélène Labadens, Présidente de l’Association oxygène s’est dite « anéantie » comme l’ensemble du personnel associatif et les proches des victimes. « C’étaient des personnes extraordinaires ».

 


L’Association Oxygène

Association créée en 1989 et située à Remiremont (Vosges 88) qui a pour but d’apporter un soutien moral, matériel et financier à la réalisation de projets menés par des jeunes.

Depuis bientôt 25 ans maintenant, Oxygène propose à ces jeunes des voyages de solidarité internationale au service d’une population qui souffre matériellement.

Des chantiers ont été réalisés au Burkina-Faso par ces jeunes, en collaboration avec une association africaine de développement local « Jeunesse-Action-Solidarité ».

A travers des rencontres, des échanges et ces actions de solidarité, l’association s’efforce d’amener des jeunes à une meilleure connaissance d’eux-mêmes en leur permettant notamment d’exprimer leurs qualités, d’arriver à une compréhension mutuelle et à les sensibiliser à d’autres modes de vie.

Actions :

1990 : Construction d’une école villageoise.

1991 : Opération « Ambulances Africaines » par la remise de véhicules à des hôpitaux et dispensaires de brousse.

1992 : « L’Arbre de vie », plantation d’arbres au Sahel.

1993 : « Ecole en brousse », construction d’une école villageoise.

1994 : « Les Jardins de la Solidarité », création d’un verger et d’un logement d’instituteurs.

Depuis 1994, 35 chantiers de solidarité internationale ont été organisés au Burkina Faso, 3 autres en Turquie, 1 au Sénégal et 2 expéditions ont été menées en Croatie


Allocution de M. le Président de la République au sujet de l’avion d’Air Algérie, Paris, vendredi 25 juillet 2014

« Mesdames, Messieurs,

L’avion d’Air Algérie à bord duquel voyageait 51 de nos compatriotes a été retrouvé cette nuit à Gossi, à l’Est du Mali, à la frontière du Burkina Faso.

Les soldats français qui sont déjà sur place ont sécurisé le lieu et ont procédé aux premières investigations. Il n’y a hélas aucun survivant. Je partage la douleur des familles qui vivent une épreuve terrible. Elles seront accueillies demain au Quai d’Orsay pour disposer de toutes les informations auxquelles elles ont droit et aussi du soutien fraternel de la Nation.

L’enquête est en cours sur les causes de cette tragédie. Une boîte noire a d’ores et déjà été récupérée. Elle est acheminée vers Gao et pourra donc être examinée dans les meilleurs délais. Le bureau « enquête – accident » du ministère des Transports a été également envoyé sur place à travers ses experts et pourra mener toutes les investigations nécessaires.

Ce que l’on sait déjà, c’est que les débris de l’avion sont concentrés sur un espace limité mais il est encore trop tôt pour tirer les conclusions. Elles viendront. Il y a des hypothèses, notamment climatiques, mais nous n’en écartons aucune autre. Parce que nous voulons tout savoir sur ce qui s’est produit.

Le Gouvernement est mobilisé par rapport à ce drame. Tous les ministres concernés sont au travail et il y aura une conférence de presse cet après-midi au ministère des Affaires étrangères pour donner toutes les informations supplémentaires.

A cette heure-là, toutes mes pensées sont tournées vers les victimes, vers les familles, les 118 victimes et leurs familles de ce drame épouvantable. Nous pensons aux victimes, à leurs proches et leurs familles, nous sommes à leurs côtés.

Merci ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *