Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

24 emplois supprimés chez Anne de Solène, la CGT réagit

image_pdfimage_print

anne de solèneAprès l’annonce de 24 suppression d’emplois chez Anne de Solène, la CGT réagit vivement dénonçant un maque de considération de la Direction.

Une opération de tractage sera organisée ce mardi 8 au rond point des Granitiers sur la commune de Le Syndicat ce mardi 8 juillet 2014 à partir de 10h.

Communiqué de la CGT :

 

cgtAnne de Solène ( Julienrupt)

24 suppressions de postes annoncés

aucune consideration de la direction

Dans un bassin d’emplois déjà très défavorisé, 24 personnes risquent fort d’être privées de leur job et l’avenir reste incertain pour l’entreprise vosgienne Claude Anne de Solène après l’annonce de la direction de l’établissement de Julienrupt de restructurer l’entreprise sous pretexte de choix qui ne sont pas les notres !!!!


24 salariés n’ont aucune perspective quant à leur avenir et l’entreprise ne répond en rien à leurs aspirations et revendications malgré leur savoir-faire et n’écoute pas davantage la conscience professionnelle exprimée par l’ensemble du personnel .

Le strict minimum !!!voila ce à quoi nous devons nous résoudre après plusieurs décennies de bons et loyaux services !!

anne de solène, spécialiste du linge de maison dont la qualité a fait
sa réputation
, met sur le marché des productions étiquetées « made in france » bien que celles-ci proviennent de pays à très bas coûts salariaux, notamment du Pakistan .

Les prix de vente restent bien français et des emplois risquent d’être sacrifiés
au nom des marges qui servent à enrichir les Dirigeants au niveau de la holding « 
hacot & colombier réunis » (aujourd’hui OMILIS).

De l’argent il y en a :

Chercher l’erreur !!!!!!!

+ de 860.000€ de salaires et traitements partagés entre sept salariés en 2010,

1.206,82€ nets mensuels en Octobre 2013, avec 35 ans d’ancienneté pour une préparatrice de commandes.

= 24 suppressions d’emploi sous l’hôtel de la rentabilité et du profit !!!!!! et demain ? Qu’en est il de Anne de Solène ?

La CGT et ses élus au Comité d’entreprise

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *